Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2009

Prendre en main son destin.

6a00d8341d045d53ef010536950e76970c-800wi.jpg

A l'heure où l'idée d'une grande communauté urbaine prend l'eau avec les interrogations légitimes de la communauté de communes Caux-Austreberthe de prendre part à l'aventure, les élus de la Droite et du Centre que certains voudraient marginaliser en laissant croire qu'ils seraient opposés au projet, font entendre leur voix. S'ils émettent des doutes sur la pertinence du périmètre géographique et la finalité du projet que Laurent Fabius voudrait mettre en place dès 2010, sans autre méthodologie que de se préoccuper de la barre fatidique des 500 000 habitants, seuil légal imposé par la loi, et ce, sans concertation avec la population, ils veulent donner du corps et de l'ambition aux contours de ce que pourrait être la prochaine communauté urbaine de Rouen.

D'un point de vue géographique d'abord, sans renier l'importance des communes présenties par le Président de l'Agglomération, le périmètre naturel n'est-il pas  d’étendre l’agglomération non seulement vers le sud (Elbeuf) mais aussi vers Louviers - Val de Reuil. Cette proposition présente toutes les garanties d’un territoire homogène porteur d’un développement économique et d’une attractivité renforcée : l'Agglomération de Rouen, port de Paris et de l'Ïle de France.

Le Président de la Communauté d'Agglomération Seine-Eure ne rejette pas l'idée, même si certains là encore ont pu laisser croire le contraire, et se dit même intéressé d'engager des études.

Mais surtout une Communauté Urbaine pour quoi faire ? Si un tel ensemble trouve tout son sens à l'heure des grandes agglomérations européennes, sa création ne doit pas être un échelon administratif supplémentaire pour renforcer la stature politique de quiconque, aux dépends de l'efficacité et de la proximité que demandent à juste titre nos concitoyens. Aller dans le même sens, élaborer des projets et gérer un quotidien qui n'oublient ni la Ville Centre, ni les petites et moyennes communes, tel doit être l'objectif à atteindre.

Salle comble donc ce soir à la Halle aux toiles, à l'invitation de Catherine Morin-Desailly et de Gilbert Renard, réunissant élus et anonymes, au profit d'un projet porteur d'avenir, avec pour objectif, l'ouverture d'un livre blanc ou chacun pourra écrire l'avenir de notre territoire. Une démarche citoyenne et démocratique pour que chacun s'approprie le projet.

Une démarche qui tranche sérieusement avec le projet clé en main que l'on veut nous imposer.

00:49 Publié dans Rouen Agglo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : communauté urbaine, propositions, avenir | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |

Écrire un commentaire