Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pourquoi je quitte le Conseil Municipal.

296386970.jpgSuite à mon élection comme conseillère régionale de Haute-Normandie dimanche dernier, j’ai décidé de démissionner de ma fonction de conseillère municipale à la Ville de Rouen, fonction que j’occupe depuis 2008, après avoir été l’adjointe de Pierre Albertini entre 2001 et 2008.

En effet, la loi relative à l’exercice des mandats électifs impose aux élus de limiter à deux le nombre de mandats qu’ils peuvent accomplir simultanément. On peut d’ailleurs se demander pourquoi certaines fonctions liées aux mandats électifs, qui nécessitent autrement plus de travail et de responsabilités, ne comptent pas.  Je pense en particulier aux présidences ou vice-présidences d’EPCI ; nul doute qu’il faudra dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales réfléchir à cela.

A la demande d’Hervé Morin et de Bruno Le Maire, j’ai accepté d’être chef de file pour le département de la Seine-Maritime à l’occasion des ces élections ; territoire que je sillonne forcément beaucoup en tant que sénatrice allant régulièrement à la rencontre des élus.  J’ai accepté et compte donc honorer mon engagement.

Cela ne signifie aucunement que je me désintéresse du sort de la ville de Rouen et de son agglomération, bien au contraire...

Aujourd’hui seule élue de ce territoire, je compte bien m’investir pleinement pour défendre les intérêts des habitants, faciliter tous les projets qui vont dans le sens du développement de notre ville et de l’agglomération. En effet comte tenu des compétences dévolues à la région, nombre de dossiers ont un impact direct sur l’emploi, la formation, les transports, la culture, la vie sportive... Les sujets qu’il y aura à traiter ne manquent pas.

A l’écoute ce ceux qui le souhaitent, je compte bien poursuivre le travail de terrain que je mène depuis plusieurs années.

 

Catherine Morin-Desailly

Commentaires

  • Et Hervé Morin, il compte juste sur son indémnité d'élu ou il compte travailler pour les haut normands??
    Cet homme est une honte pour la démocratie. Ne vous offusquez pas si les gens ne vont plus aux urnes avec de tels comportements. Ce genre de "profiteur" qui mange à tous les rateliers de la politique me fait vomir. D'abords il poignarde son ami Bayrou pour un poste de ministre et ensuite il se présente partout où il peut avoir un mandat électif et ne vient pas siéger!!! Y'à des coups de pieds qui se perdent...

  • sénatrice, conseillere régionale..;...;ca paie bien la politique ! Entre la rétribution de conseiller municipal et celle de la région, y a pas photo........

    Arès , on enrobe ca comme on veut....c'est juste une question d'argent et de pouvoir

Les commentaires sont fermés.