Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Jean-Pierre Engelhard.

    jpe.jpgMercredi dernier, Jean-Pierre Engelhard nous a quitté. Il était le président fondateur du Centre d’Histoire Sociale et directeur des Chantiers du Patrimoine depuis 25 ans.

    En 2003, il avait été décoré de la médaille d’or du mérite et du dévouement par Pierre Albertini. En novembre 2009, à l’occasion des 25 ans de l’association, c’est la médaille d’honneur de la Ville de Rouen qui lui avait été décernée par Valérie Fourneyron à l'abbatiale Saint Ouen.

    Ce passionné du patrimoine, celui des machines, des outils et de l'industrie et des hommes nous laisse aujourd'hui un lieu pour la mémoire et les rencontres, le Moulin Saint Gilles que beaucoup connaissent et apprécient.

    Nous tenons à lui rendre hommage et partageons la peine de ses proches et de sa famille.

    Il sera inhumé lundi 3 mai à 16h à Saint-Martin-du-Vivier.

     

    http://www.expotec103.com/

  • Horaires des marchés : le Maire de Rouen persiste et signe !

    left_75.jpgAujourd'hui jeudi 29 Avril 2010 à 15H, le Maire de Rouen recevait à la Halle aux Toiles les commerçants des marchés de Rouen, avec pour principal sujet, les modifications d'horaires des places de marchés. Une réunion présentée sous forme de concertation, mais où d'emblée la couleur est affichée : les horaires décidés ne sont pas négociables. Et pour cela pas moins de 5 adjoints tous socialistes auront fait le déplacement, et sait-on jamais, si besoin s'en faisait sentir, quelque policiers municipaux.

    Ce que Valérie Fourneyron a appelé "des rumeurs relayées par la Presse" (qui appréciera l'expression au passage), s'avère toutefois conforme à ce qui avait été avancé : restriction des plages horaires des mardi, vendredi et samedi après-midi, pour les marchés Saint Marc et des Emmurées, ramenant l'horaire de fin de marché de 18H à 13H. On voudrait asphyxier ceux qui réalisent 80% de leur chiffre d'affaire sur la période rognée, qu'on ne s'y prendrait pas mieux. Et qu'importe qu'il faille décharger ou remballer, l'heure c'est l'heure.

    Arguant d'une situation financière catastrophique (le joker municipal), la Ville de Rouen étant devenue semble t'il la ville la plus endettée de France, le Maire ne disposerait que de peu de marges de manoeuvre, et consciente (enfin !) que la propreté dans la Ville n'est pas à la hauteur de ce pourraient espérer les rouennais et de ce qu'elle avait promis, elle escompte bien y remédier et redéployer les moyens. Et les premiers touchés se retrouvent donc être les commerçants des marchés, car les heures consacrées au nettoyage des places, se feraient au détriment des habitants. Le marché bio nouvellement mis en place n'aurait jusqu'ici trouvé grâce que parce que regroupant peu de d'étals, mais gare aux beaux jours et à la chute de fruits sur le macadam municipal : la moindre tache de tomate ou de fraise justifiant le passage d'une balayeuse pourrait justifier là aussi sa fermeture.

    On croit réver !

    "La propreté" nouveau crédo municipal : la phrase est appuyée de façon grave par une adjointe qui en a la charge, en prenant l'auditoire à témoin : "On a sur cette Ville un vrai problème de propreté" ! Il en effet temps de s'en apercevoir. Nous ne stigmatiserons pas les services municipaux qui font de leur mieux avec les moyens qu'on leur donne, mais la politique brouillonne qui est mise en place, ainsi que la répartition des rôles entre la Ville et l'Agglomération qui montre ici ses limites.

    Oui la Ville est sale, mais pas sûr qu'en prenant comme cibles les commerçants des marchés rouennais on apporte une réponse crédible, surtout quand en parallèle on affaiblit encore un peu plus le commerce de proximité et qu'on ose affirmer haut et fort: "Rouen bouge".

    Oui, encore...mais pour combien de temps par la prise de telles décisions ?

    Pourtant conscients d'une mort programmée si les nouveaux horaires devaient être appliqués, les commerçants font des propositions : mises en place de bacs de collectes, réorganisation de l'aménagement des emplacements, les chalants ne finissant pas tous aux mêmes heures de par leur spécialité, exclusion de ceux qui n'éliminent pas leurs propres déchets avant de quitter la place....pas sûr pour autant qu'elles trouvent un écho favorable et détournent le couperet municipal.

    Depuis presque un siècle, les marchés rouennais ont toujours fonctionné avec des horaires larges, ouverts sur la ville, animant les quartiers. Ailleurs, à Canteleu, à Sotteville..., des horaires tardifs ne semblent pas poser de problèmes, pourtant ici, les socialistes rouennais font part d'une obstination qui n'a d'égal que leur incapacité à régler le problème de la propreté.

     

  • Horaires de marchés : le CDI interpelle le maire de Rouen.

    photo.jpg

     

    Sollicités par les commerçants ambulants et de proximité des marchés de la Place Saint Marc et des Emmurées, les élus du groupe Centre Démocrates et Indépendants ont tenu à exprimer leurs inquiétudes et leurs interrogations auprès du Maire de Rouen.

    En relai des commerçants tant ambulants que sédentaires ainsi que de nombreux habitants, Un courrier en date du 26 avril lui a été envoyé lui demandant de ne pas fragiliser encore davantage le commerce de proximité et de renoncer à une décision qui nous semble d'autant plus inopportune que, sous la précédente mandature, les marchés ont toujours fonctionné ainsi à la satisfaction de tous.

  • Un Dimanche au Jardin.

    b_02.jpg

     

     

    Un Dimanche au Jardin, c'est le nouveau rendez-vous que nous donne l'Association Rougemare Beauvoisine, comme chaque année, le 2 mai dans le square André Maurois.

    L'occasion de s'approprier le lieu durant toute la journée à travers différentes activités :

    - La peinture
    Comme chaque année, amateurs et professionnels seront les bienvenus : selon leur inspiration , ils poseront  leur chevalet dans le quartier.

    - Le troc-plantes
    Venir échanger ses boutures, ses plantes, rencontrer des pépiniéristes qui proposeront un grand choix de plantes, d'arbustes, et répondront aux questions les techniques de culture d'entretien ou de bouturage. Deux fleuristes seront également présents, animant un atelier "composition florale".

    - Les jeux de plein air
    . partie de pétanque
    . "colin-maillard"

    - Les jeux de société
    . tarot
    . belote
    . dominos

    - La chorale Rougemare Beauvoisine interviendra dans l'après midi, l'occasion de pousser la chansonnette en plein air.

    Et comme tout week-end champêtre ne se fait pas sans un déjeuner sur l'herbe, le midi, chacun apporte son pique-nique !

    Un goûter sera servi vers 16 h- 16 h 30 : brioches, gâteaux, thé, café, jus de fruits - offert par l'association.

    Un conseil : venez nombreux ! En tout cas, nous, nous y serons !

     

    source : Association Rougemare-Beauvoisine.

    "Le Déjeuner sur l'Herbe" - Alain Jacquet - 1964

  • Paris-Rouen-Le Havre : Seine d'avenir, mais sans Valerie Fourneyron ?

    PRH.jpg

     

    "A l'initiative de

    Antoine Rufenacht, Maire du Havre et Président de la CODAH
    Bertrand Delanoë, Maire de Paris
    Laurent Fabius, ancien Premier Ministre, Président de la CREA

    Ce colloque inaugural a pour but d’engager les réflexions
    portant sur l’insertion du Bassin de la Seine dans l’économie nationale et mondiale,
    en prenant notamment appui sur les activités portuaires, logistiques,
    industrielles, d’une part, et le développement harmonieux du bassin de vie,
    de Paris au littoral normand, d’autre part."

     

    Que tous ceux qui croient encore avoir élu Valérie Fourneyron à la Mairie de Rouen en mars 2008 lèvent le doigt !

     

     

  • Marchés de rouen : le PS impose la réduction du temps de travail !

    left_75.jpg"Rouen et la vallée de Seine sont reconnus en Normandie pour la qualité et la diversité de leurs marchés.

    Saint-Marc, le Vieux Marché, les Emmurées sont les lieux privilégiés des fins gourmets. Toute la semaine, les halles et marchés prennent vie grâce aux commerçants et artisans de la région. Leurs spécialités et leurs produits ne manqueront pas de vous mettre en appétit. "

    Un titre accrocheur de la part de l'Office de Tourisme que connaissent et apprécient aussi tous ceux qui les fréquentent, mais qui risque là aussi d'être sérieusement mis à mal par l'actuelle majorité municipale.

    Dernière lubie en tête, la réduction des horaires et la suppression pure et simple des marchés des après-midi des mardi, vendredi et samedi sur le clos Saint Marc , et du samedi après-midi place des Emmurés, avec pour seul argument comptable un surcoût de nettoyage pour la municipalité.

    Étrange et incohérent quand celle-ci lance à grand renfort de communication, un nouveau marché bio de 16H30 à 19H sur la place Jacques Lelieur, qui devrait lui aussi, si on suit la même logique, fermer ses portes.

    Après l'augmentation du stationnement de surface et la suppression de la gratuité de l'heure du midi, cette décision prise là encore sans concertation, démontre encore s'il en était besoin, le peu de considération du Maire et de ses adjoints en charge de la propreté et aux foires et marché pour le commerce de proximité et l'animation des quartiers, et le peu de connaissance du métier de commerçant non sédentaire, qui doit aussi tenir compte des temps de montage et démontage de son étal.

    Face à ce diktat, les commerçants organisent la riposte par un message clair "Touche pas à mon Marché", et une pétition. Une démarche que nous soutenons et que nous comptons bien relayer.

  • Aux Déportés - 1940-1945

    photo.jpg« Dans la haine nazie, il n'y a rien de rationnel...
    Nous ne pouvons la comprendre.
    Mais nous pouvons et devons comprendre d'où elle est issue,
    et nous tenir sur nos gardes.
    Si la comprendre est impossible, la connaître est nécessaire,
    parce que ce qui est arrivé peut recommencer. »

    Primo LÉVI  (1919-1987)
    déporté juif italien à Auschwitz  « Si c'est un homme »

     

    Aujourd'hui, comme tous les quatrièmes dimanches d'avril, nous avons collectivement rendu hommage aux victimes de la déportation et des persécutions antisémites et racistes, un devoir de mémoire qui est essentiel pour ne pas oublier ce qui fût la pire tragédie du XXème siècle ne s'estompe pas.

    Une journée importante, parce qu'au delà d'une journée du souvenir où l'on continue de célébrer les victimes c'est aussi permettre de s'interroger sur notre présent et déceler tout ce qui pourrait apparaître comme une résurgence de la xénophobie, de l'intolérance, du racisme et de l'antisémitisme.

    Aujourd'hui, 65ème anniversaire de la libération des camps, c'est au Palais de Justice de Rouen que s'est tenue cette cérémonie du Souvenir où a été dévoilée une plaque dédiée à tous les déportés, qu'ils soient juifs, résistants, opposants politiques, communistes, homosexuels, tsiganes, déficients mentaux....

    Tous égaux en droit au niveau de la mémoire, car pour la première fois aujourd'hui, la communauté homosexuelle de Rouen a pu officiellement s'associer aux cérémonies du souvenir par le dépôt d'une gerbe. Une reconnaissance à mettre au crédit du Maire de Rouen, après quelques atermoiements les années passées, à laquelle nous souscrivons et nous nous associons.