Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Conseil Municipal.

    1349474416.jpgLe prochain conseil municipal se tiendra à l'Hôtel de Ville le vendredi 2 Juillet prochain à 17H30.
    La séance est publique.

    Pour ceux qui le souhaitent, les délibérations dont nous aurons à débattre sont consultables ici.

  • 100 bougies pour Repainville.

    photo.JPGLes jardins familiaux de Repainville sont centenaires, et comme pour tout anniversaire, ça se fête.

    C'est donc avec grand plaisir que nous avons répondu présents à l'invitation de Paul Ndyaye et de l'Association qu'il préside, autour d'un apéritif, d'un barbecue et d'une paella.

    L'occasion de saluer le travail effectué et de voir péréniser la possibilité pour près de 80 familles d'avoir accès à un petit terrain et d'y cultiver leurs propres fruits et légumes. Outre l'aspect social, c'est aussi la mise en valeur et l'entretien du site de Repainville qui se voit confirmé comme site naturel classé LPO à l'est de la Ville.

    Si cette année les premières cabanes de jardin devraient enfin arriver, même si le design à pris le pas sur l'utilitaire (désolé pour Laurent Fabius et Valérie Fourneyron, mais dans un cabanon de 4 m2 on ne peut vraiment pas stocker grand chose), d'autres challenges sont à venir, et il conviendra de les accompagner au mieux : le déménagement de la casse automobile, et l'arrêt de la station Total en limite du "Potager de Repainville" exploitation bio de Vincent Dumontier, offrent de nouvelles possibilités pour le site, en corrélation avec la nature maréchaire et naturelle des activités du lieu.

    Pour notre part nous y serons très vigilants.

    Nicolas Zuili et Catherine Morin Desailly nous représentaient à cette manifestation.

  • Inaugurations à tout crin.

    z28-KT81951.jpgRouen bouge !

    Le leitmotiv de l'actuelle municipalité aurait-il trouvé son point d'orgue jeudi 24 juin dernier ?

    Normandie Impressionniste oblige, la course à l'inauguration bat son plein, et ce n'est pas moins qu'à l'inauguration du distributeur automatique de billets de la Société Générale, situé au 2 rue Saint Gervais, que Valérie Fourneyron et Bruno Bertheuil ont invité bon nombre de rouennais !

    Si nous ne contestons pas l'importance pour certains quartiers, comme celui du quartier Cauchoise, mais aussi de la Croix de Pierre ou de l'Île Lacroix ..., de pouvoir posséder de tels équipements, favorables aux commerces de proximité, l'opportunité d'en faire une inauguration officielle interpelle.

    Mais bon , cette année c'est Rouen Impressionnée, alors...

     

  • Union Démocratique du Grand Rouen.

    groupeudgr_201001.jpgL'union Démocratique du Grand Rouen, UDGR, est le groupe qui rassemble les élus du centre et de la droite au sein du conseil de la Communauté d'agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe (CREA). Il est présidé par Gilbert Renard, Maire de Bois-Guillaume.

    La CREA est née le 1er janvier 2010 de la fusion des Communautés d'agglomération de Rouen et Elbeuf,  et des Communautés de communes du Trait-Yainville et de Seine-Austreberthe.

    L'UDGR a mis récemment en ligne son site internet qui a pour but de communiquer les actions menées par le groupe au sein de la CREA, de fournir un agenda des évènements et d'établir un lien supplémentaire avec les habitants.

    Pour prendre contact avec eux : contact@udgr.fr

    Plus d'infos sur le site blog de l'Union Démocratique du Grand Rouen

  • Alain Mbongo à la Voix est Libre.

    Notre collègue Alain Mbongo était l'un des invités de la Rédaction de France 3 Haute Normandie samedi 12 juin dernier.

    L'occasion pour lui de parler de son engagement politique.

    Regardez l'intégralité de la Voix est Libre sur le site de france 3.

  • 18 Juin 2010.

    57227055-1.jpgOn commémore aujourd'hui le 70ème anniversaire de l'Appel du Général de Gaulle. Si peu de personnes en réalité l'ont entendu, sa valeur reste symbolique, comme le cri de la résistance, la matérialisation d'une volonté courageuse qui naît outre manche pour progressivement se diffuser dans les campagnes françaises. En ce jour de mémoire, mieux que tout grand discours sur l'homme et son histoire, laissons la parole au Général. Ci-dessous le texte intégral de son intervention radiodiffusée depuis Londres le 18 juin 1940 sur les ondes de la BBC.

    Un hommage aura lieu à Rouen sur le Parvis de l'Hôtel de Ville, devant sa statue à 10h.

    « Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

    Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi. Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

    Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non ! Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

    Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.

    Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

    Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

    Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

    Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la radio de Londres. »

    Charles de Gaulle


    A lire également l'article publié sur le Blog rouennais de Monsieur Julien "De Gaulle, un Français libre."

  • A Rouen, la marche des fiertés s'organise.

    logo_arche.jpgOrpheline du Collectif Comme Ça, Rouen peinait à reconstruire un tissu associatif fort en faveur des droits des homosexuels. Si l'année dernière une association s'était exceptionnellement montée pour l'organisation de la gay pride, cette année, faute d'organisateurs, le projet de marche des fiertés devait rester dans les cartons. Mais c'était sans compter la détermination de certains, qui refusant la fatalité qui condamnait l'édition 2010 à rester dans les tiroirs, ont créé l'association ARCHE et organisé en quelques jours une marche des fiertés qui aura lieu samedi prochain.

    Le cortège de la Gay Pride partira à 14h de la place Saint-Sever, sillonnera les rues du centre ville pour se terminer place de la cathédrale. Les organisateurs tablent sur 500 participants, car la proximité de Paris laisse le choix aux normands de défiler à Rouen ce samedi ou dans la capitale le week-end prochain.

    C'est dans une démarche de long terme de lutte contre l'homophobie que l'ARCHE souhaite s'engager : des projets d'intervention en milieu scolaire et d'écoute des adolescents victimes d'homophobie devraient être mis en place bientôt. On ne peut que s'en féliciter et souhaiter que l'instigateur de la démarche, qui se revendique comme membre des jeunes socialistes et de l'UNEF, saura dépasser une appartenance politique un peu mise à mal après les atermoiements sur le PACS et la reconnaissance de la déportation homosexuelle, mais qu'on reconnaîtra, au final, au Maire de Rouen  d'avoir mis en place, pour éviter la suspicion d'une possible récupération.

    Une démarche rendue d'autant plus nécessaire si on entend servir sur le long terme, au delà d'une marche, la cause associative et souhaiter que le plus grand nombre s'y reconnaisse et y adhère.

    Contact : ARCHE, arche76@gmail.com / 06 84 99 04 88 / 60 rue Boieldieu 76650 Petit Couronne
    Page facebook : arche seine maritime