Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2010

Au coeur des quartiers.

rhe.jpgParis Normandie s'en fait l'écho, le Rouen Hockey Elite 76 vient prendre ses quartiers à la Grand Mare, dans l'un des immeubles Lods au 25 rue Jean Philippe Rameau plus exactement.

L'inauguration officielle du nouveau siège social du Rouen Hockey Elite 76 s'est tenue lundi, dans une ambiance conviviale. Piano, dégustation, visites par groupes, Body Buddy, démonstration de football freestyle... Près de 200 personnes ont répondu présent à l'invitation du club, qu'elles soient politiques, abonnés,  partenaires, journalistes, sportifs ou habitants du quartier...

Aujourd'hui siège social, camp des Dragons de Rouen ou "Maison du Sport" comme se plaisent à l'appeler certains, ce plot 17 de la Ville de Rouen, racheté 300 000€ aura également coûté près d'1.800.000€ de travaux de rénovation (sans subvention).

Si aujourd'hui lés édiles socialistes, Valérie Fourneyron, Didier Marie et Alain Le Vern semblent se réjouir de cet engagement du club sportif et de son investissement dans un quartier en pleine rénovation, on ne peut que s'en réjouir.

On n'oubliera pas toutefois que sous Yvon Robert ces mêmes Lods étaient voués à la destruction car jugés peu dignes de figurer au patrimoine de la Ville. Il aura fallu l'investissement de Pierre Albertini et de son équipe dans le cadre du GPV pour inciter un club champion de France à intégrer la Grand Mare, et par le sport, parrainer des écoliers du quartier par des joueurs, et d'envisager aussi de servir de passerelle entre demandeurs d'emploi et entreprises partenaires.

Une revalorisation de l'image des Quartiers des Hauts de Rouen qui devaient trouver une suite logique par l'intégration du Service de la Jeunesse et des Sports de la Ville, mais que la nouvelle équipe municipale n'a pas souhaité poursuivre.

Un centralisme municipal propre aux socialistes rouennais, axé sur l'Hôtel de Ville et le Quartier Pélissier, et qui verra son point d'orgue par le déménagement et la dilution de l'équipe du Grand Projet de Ville, qui quitte elle malheureusement le quartier....

Une bien curieuse façon pour ceux qui s'auto proclament seuls défenseurs du Social d'être au contact des habitants, de partager leurs souffrances et leurs espoirs.

Écrire un commentaire