Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tous le doigt sur la couture du pantalon...sauf un !

adj_09_guillaumegrimamhl-1.jpgNous l'apprenons aujourd'hui, Valérie Fourneyron a annoncé hier à Guillaume Grima qu'elle lui retirait ses délégations à la voirie, aux espaces verts et à la publicité.

Son directeur de cabinet, Philippe Novel, s'est expliqué ce midi :

" Guillaume Grima s'est exprimé à plusieurs reprises, dans la presse et en conseil municipal, pour faire le constat qu'il n'était pas d'accord avec la réorganisation des services. Comment continuer à travailler convenablement ? Ce constat ne pouvait pas rester dans réponse de la part de Valérie Fourneyron. Pour une question de solidarité comme de fonctionnement. Mais ce n'est pas une punition. Et Guillaume Grima, que nous ne voulons pas humilier, pourra conserver sa délégation à l'Environnement, que nous sommes prêts à muscler. Et nous avons proposé aux Verts de conserver les délégations Espaces verts et Voirie. Nous ne voulons pas modifier les équilibres politiques."

Chacun appréciera la méthode qui dit ne pas vouloir humilier ainsi que la reprise en main socialiste de l'équipe municipale face à la diversité d'opinion. Si du côté communiste de telles rétorsions n'ont pas de raison d'être, on attend de voir encore combien de temps le groupe des Verts devrait tenir.

Il n'empêche, on reconnaîtra à Guillaume Grima  un sens du débat démocratique, le respect de ses contradicteurs, et un franc parler qui auront eu raison d'un élu très engagé pour les rouennais, pour sa fonction et les services dont il avait la charge.

Et c'est dommage.

 

Commentaires

  • Mon cher Nicolas,
    Une fois de plus, je reçois votre lettre sur l'adresse mail de mon époux: claude.husson@neuf.fr.
    Une fois de plus, je demande de prendre en compte MON ADRESSE (existe depuis + de 2 ans!)
    Cette fois, je constate que la rentrée est "mouvementée".
    Hier matin (8h30) je sors de chez moi, remontant la rue A. Carrel vers St Vivien. Je vois sortir G.G. d'un immeuble avec son vélo. Grand bonjour Mme. Husson avec le sourire, grand bonjour Mr. Grima avec le sourire. Nous nous serrons la pince. Il me dit : Alors, vous AVEZ démissionné ? Vous devez être LIBEREE ? Je lui est répondu évasivement car ce n'était pas tout à fait exact, tout du moins tel que cela a été présenté par E.M. au Paris Normandie. Mais ce n'était ni la personne ni le lieu pour ce type d'explication. Je lui répond: je vous souhaite beaucoup de courage! Il me répond en enfourchant son vélo: OH! Mais il va y avoir des surprises!!! Maintenant je comprend.
    Cela écrit: j'ai toujours eu plaisirs à débattre avec G.G. J'ai appris à le connaître (un peu) lors d'une tenue de bureau de vote. On a vécu ensemble toute une journée, déjeuner compris. Alors tu penses! J'ai beaucoup de respect pour ce monsieur, même si, effectivement, pour certaines tâches, visiblement on ne lui donnait pas les moyens de travailler correctement. J'ai commencé à traiter un dossier de voirie avec lui. Ensuite, voyant que cela n'avançait pas, je suis passée à la vitesse supérieure. C'est un homme extrêmement correct. Mais tout cela fait partie de la politique, c'est , entre autres, une des raisons qui me font vouloir quitter ce milieu.
    Mon cher Nicolas, je suis désolée d'avoir été si longue, mais le sujet de ta lettre m'a interpellé.
    Grosses bises de rentrée. MtH.

  • Guillaume Grima était de très très loin le meilleur adjoint. Même si je ne suis pas forcement d'accord avec ses décisions, je reconnais son intégrité, son volontarisme et son engagement. Valérie Fourneyron ne comprend décidemment rien du tout et prefere écouter ses nombreux mauvais conseillers.

  • Le remerciement de V F est pour quand ?

  • Une fois de plus, VF nous donne une belle leçon de démocratie à la Rouennaise...G.Grima était un élu motivé par sa délégation, impliqué, volontaire, accessible, intéressé et intéressant, tous les employés municipaux qui ont eu à travailler avec lui vous le diront (ou presque, ses détracteurs frottent leurs petites mains!)...Mais il a eu l'outrecuidance d'exprimer son désaccord et d'être compétent,malheureux!Décidément, il ne fait vraiment pas bon être "vert", que l'on soit politicien ou technicien! Le grand placard de la Mairie a maintenant un élu !!Triste....

  • Merci de votre spontanéité Madame Husson.
    c'est vrai que PN n'a pas très bien relaté les nouvelles amours de vos petits camarades. Quand on sait que c'est vous qui avez mis votre démission dans la balance et Monsieur Devaux qui avez voulu l'union et que Monsieur Menguy ne voulait absolument pas en entendre parler... Il aura fallu beaucoup de persuasion pour que que finalement la famille soit réunie.
    Et comme dans toute famille, on a aussi ses petites histoires : comme celle d'insister fortement auprès d'un Guyard pour empêcher à tout prix de faire monter Madame Roux...que Monsieur Menguy ne peut absolument pas piffrer non plus ! Alors en attendant les petits meurtres....
    Mais c'est vrai aussi, on ne choisit pas sa famille...
    Comme l'a dit guillaume Grima, vous voici libre.
    Envoyez nous des cartes postales !

  • Dans son désacord avec la réorganisation des services G. GRIMA a entiérement raison car les employés du secteur voirie ne sont pas formés et ne possédent pas les compétances requises dans le secteur espaces vert.

    Voyons Madame VF, a ce ryhtme là, ne risque t'on pas se retrouver un jour au CHU avec des ASH qui réaliserons les interventions chirurgicales en lieu et place d'un chirurgien?

    Cela préte à rire, mais c'est pourtant la réalité de votre mélange des genres pour les services que G GRIMA a défendus à plusieurs reprises!

  • Ah Ah Ah Ah

    Il est loin le temps où ces chers commentateurs de "Rouen perspectives" traitaient Guillaume Grima de fou et de chiant lorqu'il était dans l'opposition municipale.

  • Fred,

    Quand Guillaume Grima était dans l'opposition, Rouen Perspectives n'existait pas encore :)). Quant aux commentateurs, ils viennent de tous les bords. Ca s'appelle la démocratie.

  • Tout ce qui est vert à Rouen doit disparaitre......espaces verts......élu vert.......

    Heureusement M. Grima va garder la délégation "environnement" musclée.....Depuis quand l'environnement est une préoccupation à Rouen ???

    Mais non ce n'est pas une punition, juste un placard.......

Les commentaires sont fermés.