19/06/2011

Circulez, il n'y a (plus) rien à voir.

5mn_23102007.jpgOn l'aura appris samedi, à la lecture de Paris Normandie, les projections sur la cathédrale et le musée des Beaux-Arts c'est fini.

L'opération mise en place depuis 2004 sous la houlette de l'ancienne adjointe de Pierre Albertini, Laure Leforestier, et reconduite jusqu'ici, trouve donc un épilogue, après déjà une amputation l'année dernière sur la façade de la cathédrale pour cause de travaux de démolition de l'ancien Palais des Congrès.

Raison invoquée : le coût de l'opération, soit 170.000 €, que la municipalité socialiste n'arriverait pas à trouver.

Étonnant , quand on reprend la délibération votée en 2010, où l'on se rend compte que l'opération, qui coûtait alors 120.000 €, était subventionnée par la CREA (35.000€) et la Région (35.000€), laissant alors la part ville ...à seulement 50.000€.

On nous répondra qu'à cette période, Normandie Impressionnisme battait son plein, mais pour autant, le spectacle organisé depuis 2004 place de la Cathédrale et sur l'esplanade du Musée, rencontre un large succès et reconduire ce type d'opération favorise l'attractivité touristique du territoire dès lors que l'on entend se positionner... comme capitale culturelle et touristique.

Pourtant, le matériel de projection est propriété de la Ville, et celui-ci peut générer des fonds quand il est loué à d'autres collectivités, comme cela a déjà été le cas, et l'achat de la manifestation à la société Skertzo, votée en 2009 aura tout de même couté 600.000 €. Difficile donc de comprendre quand l'opération n'aura duré au final...que deux ans, pour des élus qui se disent soucieux des finances publiques.

Non, comme à l'accoutumée, le Maire de Rouen fait une coupe sombre sur une animation majeure du Centre Ville, mettant à mal l'intérêt succité auprès des touristes qui n'hésitaient pas à investir les terrasses des restaurateurs et à rester en ville, donc à consommer, dans l'attente de la découverte de la projection.

On nous promet un retour pour 2013, année faste si l'on doit se fier aux promesses, mais il est vrai aussi que l'année se veut pré-électorale. Mais pour cela il va falloir attendre, à moins qu'un mécontentement massif des Rouennais ne fasse reculer une fois encore le Maire de Rouen. Après tout, sans vouloir tomber dans l'habitude...

En attendant pour 2011 et 2012, Valérie Fourneyron éteint donc la lumière et renvoie les touristes se coucher à la tombée de la nuit.

Décidemment avec Rouen Motivée aux commandes, Rouen n'aura jamais si bien porté son nom de belle endormie.

22:15 Publié dans Culture, Economie, Patrimoine, Rouen | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |

Commentaires

C'est dommage, ça faisait rester des touristes une une nuit à Rouen pour le voir. . .

Écrit par : ben | 20/06/2011

Répondre à ce commentaire

Quel gachis. Et quel dommage pour les touristes et les rouennais !

Écrit par : wakak | 02/07/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire