13/05/2012

Législatives 2012 : deux candidats d'union pour Rouen.

images.jpegA peine terminée l'élection présidentielle, que les les 10 et 17 juin prochains, nous aurons à élire nos députés à l'Assemblée Nationale.

Cette année, ce n'est plus un, mais deux députés que comptera Rouen, puisque le redécoupage électoral en a décidé ainsi.

Nous sommes particulièrement heureux que cette fois-ci, l'union ait prévalu au choix d'opposer un candidat unique aux candidats de gauche.

Cyrille Grenot (NC) et son suppléant Jean-François Bures (UMP) auront donc pour challenge de remporter la première circonscription face à Valérie Fourneyron députée sortante et son suppléant Pierre Léautey

Christophe Chomant (Gauche Moderne) et sa suppléante Anne-Sophie Deschamps (NC) essaieront eux de remporter la troisième circonscription qui englobe cette fois-ci le 6eme canton de Rouen.

Cyrille et Christophe sont tous les deux membres fondateurs de Rouen Ensemble et trouvent là l'occasion de mettre en pratique l'union que nous appelons depuis de nombreux mois au service des Rouennais.

La campagne commence. Elle dure un mois.

 

22:15 Publié dans élections, nicolas zuili, Rouen, Rouen Agglo, Rouen Ensemble | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |

Commentaires

Bonjour
Est ce que ces candidatures se font dans le vadre du rassemblement le Cenyre pour la France ou sont elles independantes?
Une fois elus compyent ols etre dans ou hors de la majorite ptesidentiele( cette question s'adresse aux deux candidats)
Pour ma part j'aimerais cesser d'entendre a l'issue des ces legislatives la droite et le centre ainsi que la gauche et les ecologostes, je fais le reve qu'on puisse dire le centre et les ecologistes pour designer un groupe pivot a l'assemblee qui serait constitue de democrates d'ecologistes de republicains sociaux attaches a la defense de la moralisation de la vie politique, de l'environnement et du developpement durable , de la construction d'une Europe federale et democratique,, de la justice sociale et de la reduction de la dette. La creation d'un tel groupe,incontournable pour la majoriite presidentielle puisqu'il pourrait prver les socialistes de la majorite des voix, me semble essentielle? Qu'en pensez-vous?
Bref voulez vous sortir des clivages traditionnels et recomposer le paysage politique ou bien vous refugier dans l'assujettissement douillet a l'ump et l'opposition systematique?

Écrit par : Amelot matthieu | 14/05/2012

Répondre à ce commentaire

Désole pour les fautes de frappe dues aux reglages de mon i phone et a mes gros pouces je corrigerais le post précédent des que possible !

Écrit par : Amelot matthieu | 14/05/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour
Est ce que ces candidatures se font dans le cadre du rassemblement le Centre pour la France ou sont elles indépendantes?
Une fois élus comptent ils être dans ou hors de la majorité présidentielle( cette question s'adresse aux deux candidats)
Pour ma part j'aimerais cesser d'entendre a l'issue des ces législatives la droite et le centre ainsi que la gauche et les écologistes, je fais le rêve qu'on puisse dire le centre et les écologistes pour designer un groupe pivot a l’assemblée qui serait constitue de démocrates d’écologistes de républicains sociaux attaches a la défense de la moralisation de la vie politique, de l'environnement et du développement durable , de la construction d'une Europe fédérale et démocratique, de la justice sociale et de la réduction de la dette. La création d'un tel groupe,incontournable pour la majorité présidentielle puisqu'il pourrait priver les socialistes de la majorité des voix, me semble essentielle? Qu'en pensez-vous?
Bref voulez vous sortir des clivages traditionnels et recomposer le paysage politique ou bien vous réfugier dans l'assujettissement douillet a l'UMP et l'opposition systématique?

Écrit par : Matthieu Amelot | 14/05/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous,
je m'étonne de l'absence de réponse aux questions posées lors du commentaire précédent, et ose espérer qu'elle n'est due qu'à un manque de temps et non à un manque de volonté de se positionner clairement!
Il est vrai que nous avons depuis eu quelques réponses avec la candidature de Didier Polin. Entre un candidat de centre droit inféodé, un candidat du centre indépendant avec un profil très intéressant mais inconnu au bataillon (gage de renouvellement, certes,mais sûrement pas encore assez connu pour emporter l'adhésion) et un candidat écologiste, militant et élu de terrain ouvert au dialogue et aux qualités reconnues, mon soutien ira naturellement à Stéphane Martot!
Que cela ne vous empêche surtout pas de me répondre... d'avance merci.

Écrit par : Matthieu Amelot | 21/05/2012

Répondre à ce commentaire

Matthieu,

L'absence de réponse est due essentiellement à un problème de connection internet limité en vacances, ainsi qu'à un emploi du temps assez chargé depuis la reprise plus qu'à vouloir se défausser.

Oui, nombreux nous avons été en 2007 à mener une campagne pour des idées différentes, afin de proposer une alternative et au PS et à l'UMP. Le score a été plus que bon puisque FB s'est trouvé être le 3e homme, mais pas assez pour se retrouver au second tour. Que n'avons nous pas entendu, ce candidat est un mec de droite, il ne votera jamais pour des idées de gauche. Ségolène Royal y est encore allé de son couplet pour ces dernières élections. Pour autant, à titre personnel, il a franchit, et je l'ai écrit, le rubicon. On en a alors entendu beaucoup dire finalement "il est bien ce type", mais pour autant on voit aujourd'hui la réponse d'un PS omnipotent, content de se faire élire dans la logique d'un bloc contre l'autre. J'ai été heureux de voir que certains pourtant, comme Dominique Gambier, partagent le sentiment que le PS dans cette histoire faisait fausse route.

Quelle est la situation ici sur le terrain : du rose partout, avec des élus qui se foutent royalement de la gueule des électeurs, qui jouent à saute mouton avec les mandats ou s'auto cooptent pour occuper tel ou tel poste. En médecine, on appelle ça de la consanguinité, et ça finit par rendre débile.

Si moi aussi j'ai crû au Modem, que j'ai essayé ici d'en parler ici au travers d'un meeting ou d'une décision entre deux tours, je m'exaspère d'y voir régner autant de suspicion ou autant de perte d'énergie à se considérer comme les plus purs des centristes, détenteurs du Graal. Didier Polin que je respecte, avait initialement pensé sa campagne sur la 5e circonscription, on le voit atterrir sur la 1ere. Je ne parle même pas de la 3e ou aucun réseau n'existe qui est elle aussi une terre de mission. Du grand n'importe quoi.

Concernant une éventuelle association avec les verts, l'idée est intéressante. Encore faudrait-il qu'il y ait des pas fait aussi de leur côté. Possible avec un Cohn Bendit, beaucoup plus difficile avec un Jean Vincent Placé. Si ici localement, nous partageons la même vision de la démocratie participatives, le changement d'un style de gouvernance, il y a des aussi des divergences importantes sur certains équipements qui manquent cruellement à notre agglomération, comme le contournement est par exemple. A ce sujet, il sera intéressant de voir le score de la candidate écologiste sur la 2e circonscription, et du report de voix des électeurs socialistes.

On a plus l'impression ici d'une course à l'échalote derrière la gauche de la gauche, que d'une véritable recherche d'un pôle centre-verts qui pourtant pourrait effectivement en séduire plus d'un. Je réserverai pour ma part tout jugement sur le candidat EELV sur la première circonscription, mais je lis ici et là, y compris sur le blog de Claude Taleb, quelques éléments qui me permettent de m'interroger sur celui que tu portes à son encontre.

Tu penseras donc ce que tu veux de l'attelage NC/UMP qui a donc été choisi. Quand on est fort, on peut se permettre de faire ce que l'on veut. On le voit bien ici, c'est ce que fait le PS, qui se fout bien d'ailleurs de ce que peuvent penser les verts, vu le sort qui leur a été réservé depuis presque 2 ans. Après tout, pourquoi s'en priverait il ? Malgré ce qu'ils on dû subir, à chaque fois, comme les communistes, ils appellent à voter...pour le PS;

Alors si l'on veut pouvoir faire quelque chose ici et ouvrir quelques brèches qui donnent un peu d'air, il faut aussi se donner les moyens de le mettre en oeuvre. La candidature de Cyrille et de jean François va à mon avis dans ce sens. Quand on veut gagner, on cherche à s'entendre, et surtout, on s'en donne les moyens, sans y perdre son âme.

Écrit par : nicolas zuili | 21/05/2012

Répondre à ce commentaire

Merci pour cette réponse détaillée et éclairante.C'est bien parce que je me sens à équidistance entre Bayrou et Cohn-Bendit que je préconise cette alliance depuis des années. Les appareils ont malheureusement la peau dure et jamais homme politique n'a aussi bien mérité son nom que Placé (qui on le remarquera reste placé mais pas gagnant dans la
course aux postes ministériels...).
C'est aux militants que nous sommes en région de faire bouger les lignes et dire leur faits aux appareils, je travaille modestement à mon niveau au sein de CAP21 et collaborateur d'Europe Ecologie au rassemblement autour des valeurs citées dans mon précédent post.ll faudra bien qu'un jour les écologistes arrêtent d'être un supplément d'âme au PS car ils ont la leur, elle est belle et grande et sera un jour majoritaire à condition de trouver des alliés qui les respectent sans les dominer,pour fonder ensemble une évolution durable de la sociale-democratie: l'écolodémocratie.Cette alliance est une alliance nouvelle qui transcende les clivages traditionnels et recomposera le paysage politique. Je crains que l'alliance "à la papa" NC-UMP ne soit qu'une redite d'un système appelé à disparaitre. Cependant ce n'est pas parce qu'on n'est pas d'accord qu'on ne peut pas se parler ni se respecter voire parfois s'apprécier...
Merci en tout cas Nicolas, pour cet espace de dialogue et bon courage pour la campagne qui vient._______________________________=

Écrit par : Matthieu Amelot | 23/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire