06/06/2012

L'Ecosse invitée surprise dans la campagne Rouennaise.

communique-de-presse.jpgVendredi 8 juin prochain se tiendra suivant la procédure d'urgence, un conseil municipal consacré aux finances de la Ville.

L'objet de la seule délibération à l'ordre du jour : donner confirmation de la délégation du Maire, à pouvoir conduire des négociations en terme de renégociation de prêts, en l'occurence ceux souscrits en 2006 et 2007 auprès de la Royal Bank of Scotland par la Ville.

Si une telle renégociation d'emprunts devenus toxiques pour bon nombre de collectivités du fait d'une crise sans précédent s'est déjà faite sans passage préalable auprès du Conseil Municipal, comme pour ceux souscrits auprès de Natixis ou même Dexia, ceux de Royal Bank of Scotland semblent vouloir obéir aujourd'hui à une toute autre méthode.

Si nous ne pouvons que nous réjouir pour Rouen et les Rouennais de pouvoir convertir ces produits devenus à risques en emprunts classiques, la date retenue pour donner au Maire une délégation qu'elle a déjà interpelle puisqu'elle survient deux jours avant le premier tour des élections législatives où le futur ex-Maire, devenue Ministre brigue un mandat de députée, quand le Président de la République impose la règle de non-cumul.

Une annonce qui rappelle étrangement celle d'une baisse des charges des locataires de Rouen Habitat lors des dernières élections cantonales, et qui tombe là curieusement à pic, même quand on invoque pour cela un préalable de l'établissement financier à toute possibilité d'une renégociation couverte par le sceau du secret.

Pour la sérénité du débat démocratique, et le respect dû à l'ensemble des autres candidats, nous ne pouvons que le regretter.

22:33 Publié dans Conseil Municipal, nicolas zuili, Rouen | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |

Commentaires

Robert, y von t'y nous livrer encore longtemps des moutons à cinq pattes comme ça?

Écrit par : mirage | 07/06/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire