Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2012

A la Créa, le changement ce n'était pas samedi !

900588110.2.jpgChassez le naturel, il revient au galop.

Le candidat à la Présidence de la République en avait fait un slogan de campagne. Elu, force est de constater que le Parti Socialiste et ses caciques sont toujours aussi omnipotents et attachés à leurs privilèges.

A Paris, personne ne s'offusquera donc que Nicole Bricq ait été débarquée à peine nommée Ministre de l'écologie, pour avoir mis en suspend des autorisation de forage au large de la Guyane quand hier on criait au loup à voir "les puissances de l'argent" influer sur les décisions d'Etat.

A Rouen, et à la Créa plus particulièrement, petits arrangements entre amis, au nom du non cumul des mandats. De façon officielle, bien sûr, on affiche de bonne grâce, la transcription de la volonté présidentielle, mais en coulisse, pas de raison d'aller plus loin que le minimum syndical et l'affichage médiatique.

A ce sujet on pourra donc lire avec intérêt ce qu'en écrit notre collègue Marie Savoye, conseillère municipale EELV à Rouen et déléguée communautaire dans les colonnes de Grand-Rouen et qui ne fait que confirmer le fait du prince.

Non, décidément, rien n'a changé en Fabiusie, pas plus que chez les Verts, qui comme à leur habitude, malgré quelques velléités de fronde ou d'indépendance, râleront, tempêteront, mais reviendront toujours sagement dans la bergerie du Parti Socialiste au nom du grand épouvantail de droite.

01:03 Publié dans nicolas zuili, Politique, Rouen, Rouen Agglo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |

Écrire un commentaire