Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Battre la gauche et construire l'avenir avec le centre et la droite : le vote utile, c'est Jean François Bures et Rouen c'est Vous !

3878513937.jpg23%, c'est le score donné ce soir à la liste Rouen C'est Vous menée par Jean François Bures, contre 38% à la liste du maire sortant Yvon Robert, dans l'enquête IPSOS-STERIA, commandée par France 3 et France Bleu Haute-Normandie avec toutes les précautions d'usage, les résultats des intentions de vote ne constituant pas un élément de prévision du résultat électoral mais donnant une indication significative de l’état du rapport de force actuel entre les deux listes en présence. Ils doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : plus ou moins 3 et 4 points pour les deux prétendants. A titre d'exemple, lors des dernières élections législatives, notre candidat Cyrille Grenot n'était crédité que de 32% au deuxième tour, quand il aura tout de même fait dix points de plus, soit 42% face à Valérie Fourneyron, celle-ci ayant été créditée d'un bonus au sondage, du fait d'élections précédentes très favorables à la gauche.

 

De fait, Rouen C'est Vous et Jean François Bures sont assurés de se qualifier pour le second tour, avec un seul objectif, battre la gauche, et offrir aux Rouennais, la seule alternative crédible à la politique menée à Rouen depuis six ans : plus de proximité, le respect des services publics, le redressement des finances de la ville, faire de Rouen une ville qui compte et respectée au sein de son agglomération, en décidant avec elle de son avenir dans le cadre d'un vrai partenariat et non dans la soumission.

Dans ces circonstances, quel sens donner à l’expression « vote utile » ? C’est simple : le vote utile c'est le vote d'une alliance entre la droite, le centre UDI et MoDem et la société civile dès le premier tour, comme nous l'avons fait autour de Jean François Bures, ... dès le premier tour.

 

Il est même indispensable ! La possibilité d'une alternative va de pair avec l’augmentation du total des voix de la droite et du centre, et ce dès le premier tour, le 23 mars prochain. Avec Rouen c'est Vous et Jean François Bures, on bat l'équipe municipale sortante, mais l’on ne fait pas que cela : forts du travail fourni, des liens de confiance tissés depuis ces deux dernières années, au sein de Rouen Perspectives d'abord, au sein de Rouen Ensemble ensuite, et depuis ces derniers mois au sein de l'équipe de Rouen c'est Vous, c'est une nouvelle méthode de travail et une véritable équipe qui se sont mises en place, où l'on ne se trompe pas d'adversaire, où on ne cherche pas à se compter, où on sait laisser les querelles d'égos au vestiaire et jouer en collectif, au service de nos concitoyens.

 

Le PS et ses alliés de gauche ont su faire ce travail commun il y a de cela presque 30 ans. On en voit le résultat aujourd'hui : il est implacable. Voulons nous et devons nous nous en contenter à vouloir nous mesurer "centre" local contre "droite républicaine" locale et rester les derniers des Mohicans, quand au niveau national de potentiels candidats de poids se désintéressent de ce qu'il se passe ici car pas assez médiatique et ne s'imaginent pas en terre de mission ? La réponse est non ! Alors prenons notre avenir en main et nos responsabilités.

 

Notre méthode est faite d'additions, et non de soustractions, et elle jette la base d'un nouvel avenir pour notre territoire qui va bien au delà de ces élections municipales avec des femmes et des hommes de la droite, du centre et de la société civile motivés qui ne se reconnaissent pas dans la politique menée par la gauche et qui veulent penser et agir différemment.

 

Les valeurs portées par le centre, que nous avons défendues ces dernières années au sein du conseil municipal, et qui sont au coeur même de notre ADN, sont présentes au sein du programme qui vous est soumis les 23 et 30 mars prochains : en termes de solidarités, de proximité, de développement durable, de santé, d'ouverture sur l'Europe... et pour les porter là aussi des femmes et des hommes de conviction centriste, forts d'une dizaine de membres de l'UDI, mais aussi du Nouveau Centre, du MoDem et d' anciens de l'UDF qui ont fait le choix de l'union dès le premier tour au service des Rouennais. Les intentions de vote qui ressortent de ce sondage et qui nous portent comme les seuls challengers de l'équipe municipale sortante, et par là même les seuls à pouvoir proposer l'alternative, nous montrent que notre choix a été le bon.

 

Nous aimons tous Rouen. Et parce que nous voulons vivre et penser notre ville différemment, nous vous appelons à vous mobiliser et à voter Rouen c'est Vous et Jean François Bures dès le premier tour pour battre la gauche le 30 mars au soir !

 

C'est la seule et véritable alternative !

 

Nicolas Zuili

Laurence de Kergal

Edith Calonne

Régine Marre

Bruno Devaux

 

Commentaires

  • c'est bizarre je lis relis et rerelis votre texte et dans vos additions vous ne parlez JAMAIS de l'UMP, ces 3 lettres U M P sont-elles bannies de votre pensée de votre langage de votre écriture... Bruno DEVAUX ne fait-il pas partie de l' U M P ..... et pourquoi lui le vertueux lui le champion des additions n'est-il pas dans l'ancien groupe municipal U M P ...
    ses ambitions personnelles ne sont-elles pas contraictoires avec les additions....

    Monsieur Bures n'est-il pas membre de l' U M P ??

    Pourquoi Mr CHABERT a reçu le soutien actif par une lettre élogieuse à son égard le soutien d'un certain DOUILLET député U M P

    l'U M P vous donne des aphtes , des arthroses aux doigts pour ne pas PRONONCER ou ECRIRE ces 3 lettres magiques :


    U M P

  • Ne nous jetez pas la pierre, Pierre.
    Je vous rassure vous ne touchez là aucun point sensible, et si vous n'arrivez pas à lire au travers de la droite qu'il s'agit là de nos amis de l'UMP, dites vous bien que vous devez être le seul puisqu'à cet instant aucune autre remarque.
    Aucune allergie donc, aucun problème d'élocution, et je vous promet, pour le deuxième tour, je vous mettrait un UMP...rien que pour vous !

  • Lu les chiffres (et les réactions).

    Votre choix d'unir le centre droit et la "vraie" droite de l'UMP a manifestement porté ses fruits. A choisir, les électeurs préfèrent ceux qui savent s'unir.

    L'intérêt de Catherine Morin Desailly n'eut-il pas été finalement d'accepter le scénario de Primaires à droite, qui auraient légitimé un candidat unique...? ;-)

    Par contre, je pense que JMB doit être déçu d'être annoncé si loin derrière YR...

    Bonne dernière ligne droite!

Les commentaires sont fermés.