Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En avant pour le deuxième tour et la victoire !

Unknown-1.jpegJean François Bures et Patrick Chabert, têtes des listes « Rouen c'est Vous » et « Avec tous ceux qui aiment Rouen» ont décidé d’unir leurs forces pour le deuxième tour des élections municipales du 30 mars 2014.

Cette union des forces de la Droite et du Centre, UMP-UDI-MoDem-Société civile, est la condition pour faire battre la Gauche PS-PC-EELV, par le rassemblement, aux attentes des Rouennais..

Elle a été conclue sur la base d’un accord programmatique et de la représentation des différentes sensibilités qui composent la liste de rassemblement des forces de droite et du centre.

Nous nous félicitons tous de cet accord qui traduit la volonté de préserver les intérêts de la ville et de ses habitants et de faire progresser Rouen.

 

Direction donc le deuxième tour avec dès dimanche soir 18H la victoire !

 

Liste 2e tour.png

Commentaires

  • Je souhaite de tout coeur la victoire de la liste conduite par Jean-François Bures. C'est le seul moyen de mettre fin à la médiocrité de la gestion socialiste de notre ville.

  • M. Robert et le PS ont très mal dirigé la ville pendant 12 ans, de 1995 à 2001 et de 2008 à 2014. Pendant ces 12 années, Rouen s’est assoupie, Rouen a vieilli comme le socialisme qui est la référence de M. Robert. Parce que le PS est un parti politique fatigué, empêtré dans son immobilisme, figé par une idéologie du passé et dépassée. Parce que le socialisme, ça ne marche pas et que le PS est inefficace dans la gestion de la France comme dans celle s’une grande ville comme Rouen. De plus pendant ces 12 années le PS et les Verts se sont déchirés introduisant le désordre dans la gestion de la ville. Au 1er tour de cette élection municipale, les Rouennais ont marqué leur défiance à M. Robert et sanctionné durement sa gestion. Le PS, les Verts et le PCF nous proposent de poursuivre leur action à nouveau pendant 6 ans de plus. Les Rouennais ont la possibilité de mettre un terme à cette gestion calamiteuse qui est un échec. Le choix nous est donné de mettre fin aux désordres qu’ils occasionnent. Ils n’ont plus rien à apporter à Rouen. L’autre choix est de redonner de la jeunesse, de redonner de l’espoir aux rouennais, de redonner de la confiance, de reprendre la voie du progrès pour apporter le mieux vivre auquel les Rouennais aspirent.
    Cette possibilité nous est offerte en votant pour Jean-François Bures et pour son équipe, solide, compétente et unie de gérer Rouen dans le seul et véritable intérêt des Rouennais.

  • La future métropole de Rouen présente un risque important pour les agents municipaux de la ville de Rouen. Ce sont des dizaines, des centaines d’agents municipaux peut-être qui vont devoir changer d’employeur, de lieu et de conditions de travail. Sous couvert d’économie, les agents municipaux sont maltraités, le service public passe au second plan et les administrés sont moins bien servis. Sachez que les agents municipaux ne portent aucune responsabilité dans le mauvais service rendu aux usagers. Nous sommes tenus dans l’ignorance des changements qui nous concernent directement, nous vivons notre travail dans l’incertitude du lendemain. Nous n’avons pas plus confiance dans la Mairie de Rouen que dans la CREA, le Département ou dans la Région. Nos collègues y sont malmenés à l’occasion de restructurations incompréhensibles et autoritaires. Les agents municipaux ne sont pas des objets livrés dans une foire à tout. Actuellement, nous sommes traités avec mépris et désinvolture. En agissant ainsi, la Ville de Rouen participe à la perte de confiance déjà largement entamée de ses agents. Elle prend la responsabilité de détourner les citoyens que nous sommes de l’intérêt public.
    Nous souhaitons un renouvellement municipal pour retrouver des valeurs de dialogue, de respect et de confiance mutuelle.

  • Si M. Robert vante l’augmentation des permis de construire, c’est pour mieux masquer sa politique désastreuse du logement et en particulier ses défaillances pour le logement social. Celui qui manque aux jeunes et aux familles est le plus criant.

    http://www.rouenmetropole.com/blog/rouen-2014-1/rouen-2014-la-politique-du-logement-social-d-yvon-robert-mise-a-mal.html

    Mais aussi la ville de Rouen compte 67 825 logements, pour 6 124 logements vacants, avec un taux de 9,03%. Nettement supérieur à la moyenne nationale qui est de 7%.
    Cet échec est significatif de la gestion socialiste de Rouen. Elle pénalise à la fois les propriétaires et les demandeurs de logements. M. Robert ne connaît pas Rouen, il ne comprend pas ses habitants et leurs besoins et ne sait pas répondre à leurs aspirations.
    Il est temps de signifier à M. Robert la fin de son bail à la Mairie de Rouen. C’est possible en votant pour Jean-François BURES le 30 mars.

  • M. Robert affirme : « protéger notre patrimoine historique… un défi relevé et remporté ! …fiers de notre patrimoine, depuis plusieurs années, Rouen valorise et rénove son patrimoine».
    Ces affirmations sont aussi fausses que péremptoires.

    Les estimations pour restaurer l’ensemble des monuments rouennais, sont de 100 M€. Les moyens alloués au titre de la ville seule demanderaient 300 ans pour y parvenir. Avec l’aide de nos partenaires il faudrait 50 ans.
    De toute évidence le budget annuel de 2 M €, depuis 6 ans, décidé par M. Robert avec ses partenaires socialistes et consacrés à la rénovation de notre patrimoine sont très nettement insuffisants.
    Pour les années à venir, M. Robert camoufle, dans son programme électoral, les diminutions annoncées dans la presse.
    « Le budget consacré à l'entretien et à la réhabilitation a été diminué en 2013 et il devrait en être de même pour 2014. L'ordre des priorités reste le même mais ce que nous faisions auparavant en un an, prend aujourd'hui un an et demi, voire deux ans. »
    « J’espère sur le prochain mandat qu’une même somme sera disponible, et qu’on aura le même soutien des collectivités pour poursuivre ce travail de rénovation. »
    Ainsi M. Robert table sur une augmentation de la participation des autres collectivités qui viendront compenser la diminution de son investissement financier à l’entretien et à la rénovation de son patrimoine.
    Ainsi M. Robert dit tout et son contraire. C’est la copie conforme du gouvernement de M. Hollande.
    C’est bien la preuve du régime sec pour le patrimoine de notre ville. Les choix municipaux qui écartent le patrimoine sont préjudiciables au rayonnement de la ville et à son développement.
    Si « le patrimoine est un école de patience et de persévérance » comme l’indique sans sourire la Municipalité socialiste, il semblerait que sa pratique dans ce domaine soit le renoncement.
    Robert, c’est le renoncement de Rouen.

  • Si M. Robert vante l’augmentation des permis de construire, c’est pour mieux masquer sa politique désastreuse du logement et en particulier ses défaillances pour le logement social. Celui qui manque aux jeunes et aux familles est le plus criant.

    http://www.rouenmetropole.com/blog/rouen-2014-1/rouen-2014-la-politique-du-logement-social-d-yvon-robert-mise-a-mal.html

    Mais aussi la ville de Rouen compte 67 825 logements, pour 6 124 logements vacants, avec un taux de 9,03%. Nettement supérieur à la moyenne nationale qui est de 7%.
    Cet échec est significatif de la gestion socialiste de Rouen. Elle pénalise à la fois les propriétaires et les demandeurs de logements. M. Robert ne connaît pas Rouen, il ne comprend pas ses habitants et leurs besoins et ne sait pas répondre à leurs aspirations.
    Il est temps de signifier à M. Robert la fin de son bail à la Mairie de Rouen. C’est possible en votant pour Jean-François BURES le 30 mars.

  • L'union du PS et des Verts est lamentable quand on sait que les Verts avaient quitté le Conseil Municipal pour désaccord avec Yvon ROBERT... Que va faire Mme FOURNEYRON si elle n'est plus ministre dans le prochain gouvernement, redemander la place de maire une fois leur liste élue? En tant que Personne Handicapée, je vous félicite d'avoir signé l'engagement pour une politique plus "inclusive" proposée par l'APF. Je vous signale qu'YVON ROBERT NE L'A PAS SIGNE... ce qui est lamentable quand on voit la descente vertigineuse de ROUEN de la 27è à la 85è place. Cela signifie un non engagement prévu pour l'avenir de la municipalité actuelle. Vous devriez VOUS SERVIR DE CET ARGUMENT! Bon courage pour dimanchhe. B. GAUTIER"

Les commentaires sont fermés.