Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean François Bures et Rouen c'est Vous, sans états d'âme !

3878513937.jpgLa campagne continue et dimanche soir, le prochain Maire de Rouen sera élu.

 

Alors que certains laisseraient planer le doute que nous aurions été sacrifiés au nom de l'union, nous tenons à affirmer qu'il n'en n'est rien et que nous sommes toujours autant investis dans la campagne de Rouen c'est Vous : tractage, boitage, contacts avec les abstentionnistes sont tout autant au menu qu'avant le premier tour.

 

Une fusion est toujours quelque chose de difficile. Alors que certaines Cassandres prévoyaient le pire, Jean François Bures a su montrer un savoir faire et une autorité pour que collectivement nous poursuivions la campagne, et que dimanche soir, une nouvelle équipe prenne en charge le quotidien des Rouennais et l'avenir de Rouen. Une campagne ne doit pas être une histoire d'égo, mais une addition mise au service du plus grand nombre et on ne peut que saluer là l'aspect pragmatique et opérationnel de notre candidat, issu de son expérience dans le secteur privé. Il a su allier les énergies et faire taire certaines revendications. Autant de qualités dont on aura besoin pour la suite puisque cette méthode saura aussi s’appliquer dans la gestion du personnel municipal ou dans les relations avec l'agglomération.

 

Comme nous l'avions déjà fait en novembre dernier, nous redisons ici toute notre confiance à Jean François pour nous mener vers la victoire dimanche prochain, et vous appelons à vous rendre encore plus nombreux aux urnes pour lui apporter votre soutien.

 

Nicolas Zuili

Laurence de Kergal

Edith Calonne

 

Commentaires

  • Le conseil municipal du 11 octobre 2013 dirigé par Robert a été lamentable et déshonorant pour Rouen. Passe d’armes entre les Verts et Robert : « La gestion sans cap c’est catastrophique et c’est un peu ce qui s’est passé ici », lui balance le conseiller municipal Vert Guillaume Grima. Robert riposte par un tir de missile : « Vous n’avez rien compris. Vous mangez votre rancœur. » Sur le plan de prévention des risques technologiques, le conseiller municipal Vert Cyrille Moreau repart à l’assaut contre Robert : « C’est totalement n’importe quoi ! » et les Verts de voter contre le Plan de Déplacement Urbain et contre l’installation de caméras de vidéo surveillance pour prévenir la délinquance.

    Au delà de ce conseil municipal, dans le cadre de la campagne pour ces élections municipales la liste « Décidons Rouen citoyenne et écolo » avec Jean-Michel Bérégovoy balance une volée de bois vert à Yvon Robert et à Valérie Fourneyron.
    Robert, pieds liés par Fabius et mains liées par Bérégovoy courbe l’échine sous le déluge d’attaques des Verts : « … promesses non tenues…objectif, gagner les municipales…je me prépare à être maire de Rouen…les Rouennais n’éliront pas une personne isolée…insuffler un souffle nouveau dans notre ville… il est urgent de changer de gouvernance pour une ville plus apaisée…une chose est sure, nous y allons pour gagner cette élection…au cours de ce mandat nous avons été confrontés à de l’agressivité…- et parlant d’Yvon Robert, Béregovoy clame- …nous souhaitons le battre… ».
    M. Robert a donc trouvé face à lui J.M. Bérégovoy, candidat pour EELV. « Il sera dans l’équipe municipale, s’excuse Robert, nous sommes d’accord pour diriger la Ville ensemble. Ils veulent savoir ce qu’ils représentent sur la Ville et je l’accepte totalement. »

    http://www.grand-rouen.com/yvon-robert/politique/42827

    Quel regard portez-vous aujourd’hui sur vos alliés naturels, communistes et écologistes ?
    Yvon Robert : «Aujourd’hui, les Verts souhaitent présenter leur projet. Je suis totalement d’accord pour qu’ils le fassent et nous préparons d’ores et déjà le deuxième tour, nous y travaillons, nous échangeons. (…/…) Pour moi la difficulté de 2001 c’est que j’ai voulu absolument que les Verts soient unis dès le premier tour. J’ai mal apprécié, mal géré leur volonté de présenter une liste au premier tour. Donc il y a eu beaucoup de malentendus et d’incompréhensions. »

    http://www.paris-normandie.fr/article/rouen/lentretien-du-dimancheyvon-robert-repart-different-aux-municipales-a-rouen

    Voila l’illustration de ce qui pourrait nous attendre avec les socialistes et les Verts à la mairie pour les six années à venir.

    C’est ce que souligne le blog Rouen Métropole de Quillet ; « Jean-Michel Bérégovoy va à nouveau perdre tout le crédit sympathie obtenu pendant la campagne pour gouter à nouveau dans la gamelle du PS. Ce coup-ci, il n'aura rien à dire ! Il ne pourra pas crier "au loup" lorsque les problèmes apparaîtront. Car ils apparaîtront ! Les verts replongent dans l'indigeste coalition avec des socialistes qu'ils détestent. Demandez à Bérégovoy ce qu'il pense de Kader Chékhémani et vous serez fixés de l'incroyable hypocrisie qui se dessine à nouveau… »

    Robert et sa gestion désastreuse de la ville font courir des risques à Rouen. C’est ce qu’a souligné la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion de Robert. Avec les Verts ces risques augmentent dangereusement. Robert + Bérégovoy = mauvais tour pour Rouen et les Rouennais.
    Le 30 mars, l’occasion de confirmer le rejet de l’équipe PS, Verts et PCF conduite par Robert est offerte aux Rouennais. Par la même occasion ils désapprouveront la gestion de Hollande.
    Le choix nous est offert de VOTER et de VOTER POUR Jean-François Bures et son équipe unie et solidaire avec les Rouennais.

Les commentaires sont fermés.