Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comme une impression...

Livre_Dany old.gifRouen 27 mars, midi...

 

Comme l'impression d'avoir une ville propre. Enfin, depuis qu'on l'attendait... On compte les balayeuses qui se suivent de rue en rue, comme autant de moutons pour s'endormir, laissant sur le pavé et les toutes nouvelles retouches d'asphalte, de belles traces d'eau bien fraîches et bien luisantes, à la manière d'une lessive printanière et tellement rafraichissante. Nous croisons des agents d'entretien astiquant le macadam avec soin à l'aide d'un balai coco, et traquant ici et là le papier ou le mégot récalcitrant. Oui Rouen est propre, et même un peu trop, avec ses 3 passages par jour des bennes à ordures et des petites camionnettes de la ville ramassant les corbeilles. Sourire, car à se remémorer le mandat passé, ça rappelle tout de même quelque chose de pas si lointain.

 

Comme l'impression qu'aujourd'hui il n'y a plus d'incivilités à Rouen. Nous croisons des agents ASVP, tout sourire. Certes, il fait beau, ils avancent par 3, saluent les passants, et étonnamment ne s'arrêtent aucunement sur les pare brise des véhicules stationnés ici et là. Aucun petit papier accroché à l'un des essuie-glaces. A croire que depuis peu, les automobilistes sont devenus civiques, qu'ils paient leur stationnement aux toutes nouvelles bornes solaires, et surtout veillent, à ne pas dépasser la limite de temps autorisée. Tant pis pour les finances de la ville, cela fera sans doute un trou dans le budget puisque c'était tout de même 4 millions d'euro qui avaient été budgétés au débat d'orientation budgétaire de 2014, mais à partir du moment où tout le monde respecte l'espace public, il faudra penser à trouver de nouvelles fonctions pour nos agents municipaux. Peut-être dans le cinéma qui sait. En tout cas une chose est sûre c'est qu'avec cela, plus personne n'aura besoin d'intervenir au conseil municipal pour des problème de stationnement.

 

Comme l'impression que l'actuelle municipalité est repartie tout feu tout sourire. Direction le plateau France 3 : les candidats se prêtent au jeu du question réponse. Les actuels élus de la majorité sont là, ainsi que de nouveaux colistiers. Sur la photo de famille, PS, Verts et Communistes affichent un sourire forcé. Promis cette fois-ci, ils partent bien ensemble, et comptent bien diriger la ville en harmonie, oubliées les petites taquineries du mandat qui s'achève, et qui auront miné l'action municipale depuis la sortie de notre collègue Guillaume Grima. Non cette fois c'est sûr, la publication des bans est officielle, et dans son émotion, le maire de Rouen, devant les caméras, en oubliera, fort de mettre en avant son amour vert retrouvé pour les six ans qui viennent, son camarade PCF concubin du premier tour. Non ceux là s'aiment, et à voir leurs traits un peu ternes et tirés, on hésite entre la fatigue d'une campagne que nous ressentons tous, le lendemain difficile d'une victoire annoncée fêtée un peu trop à l'avance ou d'une soirée de noces un peu trop arrosée.

 

Des impressions, juste des impressions. Mais qui donneraient comme l'impression qu'avec tout ça on peut aussi gagner dimanche soir :-) Mais c'est juste une impression.

 

 

Commentaires

  • Dommage que vous finissiez si mal votre campagne avec une telle mauvaise foi !!!
    Il y a encore plein d'endroits dégueulasses parce que les Rouennais sont dégueulasses !!!!

    Plus de PV à cause des élections, vous rigolez, ma soeur a pris un PV lundi pour dépassement de temps sur une place payante en centre ville...
    Et les ASVP se sont toujours baladés par 3, par 4 voire par 5, rien de nouveau de ce côté-là : comme dit mon voisin : un qui met un PV et deux qui regardent.

    Du temps de M.Albertini, 6 mois avant les élections qui lui ont été fatales, comme par hasard, les services peignaient des lignes au sol pour délimiter les places de stationnement et pour que les voitures soient bien rangées le long des trottoirs, action coûteuse et totalement inutile surtout dans les petites rues dans les quartiers résidentiels.
    Par contre, ils n'en n'ont pas profité pour repeindre les passages pour les piétons, dommage car ça ç'aurait été bien utile.

    Que le PS, les Vers et le PC se rabibochent, vous êtes mal placés pour vous moquer, vous avez bien fusionné vos deux listes après vous être empoignés, incapables de faire l'union dès le premier tour : c'est l'hôpital qui se fout de la charité !!!

    Les habitants espèrent quand même des améliorations au quotidien et ça c'est ni de droite ni de gauche...

Les commentaires sont fermés.