Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les élections passées, on ne rase plus gratis !

1151869004.jpgVoilà.

 

Les élections passées, le parti socialiste présente aujourd'hui la note aux habitants de Seine Maritime, et plus particulièrement aux acheteurs d'un bien immobilier.

 

Le tout nouveau président du Conseil général de Seine Maritime a fait voter aujourd'hui le relèvement des droits de mutation au maximum du plafond autorisé par la loi. Aujourd'hui fixé à 3.8%, ce taux va être relevé à 4.5 %. Un poisson d'avril qui aura pour effet d'augmenter le coût de l'achat immobilier de 920 € de plus qu'aujourd'hui, de façon provisoire à ce qui est dit du 1er mars 2014 au 29 février 2016, mais en France on a l'habitude du provisoire qui dure.

 

En faisant voter cette augmentation de taxe supplémentaire, le Président du Conseil Général de Seine Maritime Nicolas Rouly reconnait donc la gestion catastrophique de son prédécesseur et l'ampleur de la dette à apurer (11 millions d'euros en 2014) d'une politique qui aura conduit à la faillite financière du Département et dûment votée par les conseillers généraux PS de Rouen. Pour lui, "Il s'agit d'une décision juste car elle pèse sur les personnes en capacité d'acheter des biens immobiliers et sur les professionnels du secteur qui rachètent des immeubles." Nous le rappelons à un peu plus de réalisme et à un peu moins de discours de lutte des classes : non, ce relèvement de taux ne touche pas que les investisseurs et les plus riches, mais aussi surtout des ménages aux revenus plus faibles et primo-accédants, et c'est là qu'il devient beaucoup plus injuste !

 

On rappellera pour être complet que lors de son arrivée aux manettes de l'institution en 2004, la Gauche aura trouvé 150 millions d'euro de réserves et un faible endettement de 330 millions. Aujourd’hui l'encours de la dette frôle les 1,3 milliard d’euros. En huit ans la dette départementale aura été multipliée par quatre. Elle représente aujourd'hui 887 € par habitant, 3041 € par foyer fiscal.

Commentaires

  • Le pire c'est que les ROUENNAIS n'ont encore rien compris !

    Combien à couter au CG76 le soldat FOURNEYRON par exemple ?

Les commentaires sont fermés.