Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Laurence de Kergal - Page 4

  • Réunion publique à l'île Lacroix.

    3878513937.jpgEnvie d'en savoir plus ? De savoir qui est Jean François Bures, le programme de la liste Rouen c'est vous, liste d'union du Centre, de la droite républicaine et de la société civile ?

     

    A moins de deux mois du premier tour des élections municipales de mars prochain, l'heure est aux réunions publiques afin d'échanger avec chacun d'entre vous sur le projet que nous vous proposons pour Rouen pour les six années qui viennent.
     

    Rendez-vous donc demain, mardi 11 février, à 18H30, à la Maison de Quartier de l'Ile Lacroix, avenue Jacques Chastellain.

     

    Nous vous y attendons nombreux !

  • Un programme municipal pour les Rouennais.

    jfb.jpgCe matin Jean-François Bures présentait le programme de Rouen c'est Vous à la presse.

     

    Progressivement, celui-ci est distribué dans les boites aux lettres, sur les marchés, dans les porte à porte, dans les 12 réunions publiques qui vont se tenir d'ici le premier tour des élections municipales, le 23 mars prochain.

     

    Pour tous ceux qui voudraient le consulter en avant première, il est disponible sur notre site de campagne, mais également ici.

     

    Bonne lecture !

     

  • Réunion Publique à la Grand Mare.

    rcv.jpgA moins de deux mois du premier tour des élections municipales de mars prochain, l'heure est aux réunions publiques afin d'échanger avec chacun d'entre vous sur le projet que nous vous proposons pour Rouen pour les six années qui viennent.

     

    Avec Jean François Bures, l'union du Centre, de la droite républicaine et de la société civile se retrouve pleinement au sein de la liste Rouen c'est Vous: une équipe au service des Rouennais.

     

    Notre première réunion publique aura lieu demain jeudi 6 février au Centre André Malraux à la Grand Mare à 18H30.

     

    Nous vous y attendons nombreux.

  • Faire une pause.

    1401-bulle.jpgLe propre d'un élu responsable, c'est de regarder ce qui marche ailleurs, et pourquoi pas, de le développer sur la collectivité dont il a la charge, en dehors de toute considération politicienne ou partisane.

     

    Depuis le début de la semaine, à Beauvais, une structure d'accueil, la Bulle, a ouvert ses portes aux parents et enfants de Beauvais. Un lieu d'écoute et de partage pour soulager un quotidien parfois difficile.


    Des fauteuils clubs et des poufs aux couleurs acidulés, une cuisine aménagée, un salon ainsi que cinq nouveaux bureaux accueillent  les familles.

     

    Les parents viennent pour discuter de manière anonyme et individuelle, sur leurs difficultés ou juste pour décompresser. Charge aux animateurs de les aiguiller, si besoin, vers les associations ou les dispositifs qui pourront les aider. Des ateliers collectifs y sont également organisés, avec des intervenants extérieurs, pour des thèmes liés à la parentalité.

    Particularité de la structure, c'est aussi la mise en place d'une permanence d'associations : Entraides (aide aux victimes), l'association pour le couple et l'enfant (APCE) ou encore le point d'accès aux droits font partie des nombreuses associations qui organisent des permanences, au sein de cette Bulle. Le centre communal d'action sociale (CCAS) pilote cette structure, la seule, dans l'Oise, à avoir obtenu le label Maison des Familles de la part du secrétaire d'État à la famille

     

    A l'heure où les modes de parentalités changent (il y a deux fois plus de familles monoparentales, d'autres sont recomposées ou homoparentales), apparaissent de nouvelles problématiques auxquelles il faut pouvoir répondre.

     

    Ce type de structure de proximité, en complément de celles existant sur le territoire de la ville, peut-être au coeur de la mission d'un service public au service des familles, et répond clairement à une demande. Accessible à l'ensemble de la population, elle réunit les principaux services municipaux, le CCAS et les différents acteurs associatifs et institutionnels susceptibles de leur apporter une réponse qui soit la plus complète et la plus transversale possible, quelle que soit leur situation.

     

    Alors si on la testait ici ?

  • Invitation.

    frankreich_rouen_bruecken.jpgDans moins de trois mois auront lieu les prochaines élections municipales.

     

    Alors que nous avons choisi, avec Jean François Bures, dans le cadre de Rouen c'est Vous, un rassemblement le plus large possible, en faisant l’union dès le premier tour, autour d'un projet au service des habitants, ensemble, centristes, droite républicaine et société civile, nous travaillons à faire des propositions constructives et pragmatiques pour proposer des améliorations à apporter à la vie des Rouennais.

     

    D'ici quelques semaines, une autre façon de penser le Rouen de demain, et au delà notre agglomération, sera proposée aux Rouennais, au travers d'un programme d'action municipale, véritable alternative à celui proposé par l'actuelle municipalité aux prochaines élections municipales de mars 2014.

     

    L'heure sera alors au choix, projet contre projet.

     

    Afin d'en parler ensemble, mais aussi pour prendre le temps de la convivialité en ce début d'année, nous vous invitons à venir nous rejoindre mercredi 15 janvier à 19H30 au Bar des Fleurs, Place des Carmes à Rouen.

     

    Nous vous y attendons nombreux.

     

    Laurence de Kergal

    Edith Calonne

    Nicolas Zuili

    Bruno Devaux

  • Les choses se sont faites naturellement.

    Logo_RCV94.png"Les choses se sont faites naturellement. Socialistes, Verts et Communistes partagent des valeurs communes fondées sur la solidarité, la laïcité, l’humanisme.
    Ensemble, nous avons déjà l’expérience de la gestion commune de la Région, du Département ou de l’Agglomération. Mais surtout, nous partageons pour Rouen une même volonté, celle d’une ville à la fois plus attractive et plus attentive aux besoins de tous les habitants. Au-delà des mouvements politiques, l’équipe Rouen Motivée s’appuie aussi sur toutes celles et tous ceux qui souhaitent pour notre ville une autre méthode municipale."

     

    C'est en ces termes que Valérie Fourneyron vantait l'union du parti socialiste, des communistes et des verts pour prendre en main le destin de la Ville. Un affichage électoral qui trouve aujourd'hui sa fin, le Parti Communiste, et avant lui les Verts ayant décidé de repartir seuls pour les prochaines échéances de mars 2014.

     

    Changer de méthode : à ceux qui n'avait eu de cesse de parler d'autoritarisme au sujet de leur prédécesseur, les évènements de ces dernieres années prouvent cruellement que le Parti Socialiste endosse aujourd'hui les habits de ce qu'il condamnait hier. "Raser" la Médiathèque, "Réduire" les horaires des marchés, "Restreindre" le champ d'action des adjoints ... autant d'éléments qui creusent un peu plus  le fossé entre l'image sympathique donnée par l'équipe de Rouen Motivée, et la réalité d'un pouvoir schizophrène de plus en plus replié sur lui-même et déconnecté de la réalité comme on le voit aujourd'hui avec les commerçants ou sur la négation de problèmes liés à la circulation dans la ville.


    Oui, comme le disait si bien Thierry Delacourt dans un Liberté Dimanche d'octobre 2010, nous assistons encore aujourd'hui à un véritable tremblement de terre, dont les répliques risquent de durer, et qui au final pénalisent tous les Rouennais. Rouen Motivée les aura fait rêver, mais l'actualité municipale leur donne aujourd'hui la gueule de bois.


    Comme élus, à l'heure ou l'alternative est à portée de main, nous avons le devoir d'oeuvrer à rassembler les bonnes volontés et tout ceux pour qui la démocratie n'est pas un vain mot. Proposer, débattre, ne pas promettre en vain, partager une ambition commune pour Rouen et les Rouennais, nous donner les moyens de nos ambitions au delà des intérêts personnels et partisans.

     

    Pour notre part, au sein du groupe Centre, Démocrates et Indépendants et UMP-RouenPerspectives,  élus centristes, de la société civile et UMP, nous avons fait pour bon nombre d'entre nous, le choix de l'union dès le premier tour avec Jean François Bures dans l'équipe Rouen c'est Vous pour offrir aux Rouennais une autre alternative. C'est ce à quoi nous voulons oeuvrer, pour qu'avec tous ceux qui le souhaitent, demain une autre méthode soit vraiment possible, respectueuse de chacun, et volontaire pour tous.

  • Sale temps pour le handicap à Rouen !

    SUPA-2010_Slideshow250.jpgA l'heure où les Rouennais ont montré leur générosité pour les enfants atteints de myopathies au travers du Téléthon, le Conseil Général de Seine Maritime a décidé lui de ne plus financer le transport en taxi des enfants handicapés vers les crèches spécialisées.

     

    L’accueil des tout-petits dans une structure adaptée est important pour que les parents puissent exercer sereinement leur activités professionnelles. Cependant, peu de crèches acceptent les enfants handicapés, ce qui force le plus souvent l’un des parents à quitter son travail pour s’occuper de cet enfant. Un lieu qui doit répondre à trois besoins récurrents : souplesse, proximité et accessibilité financière du mode de garde. Un lieu d’accueil où le personnel s’adapte aux goûts et au handicap de l’enfant pour lui proposer des activités, dans une mixité volontaire qui permet non seulement le développement social harmonieux de tous les enfants en leur apprenant à accepter la différence, mais aussi en brisant l’isolement des parents d’enfants handicapés, notamment en les faisant participer à des animations en compagnie d’autres parents. Et pour ces jeunes enfants atteints de handicap, il est prouvé médicalement qu'une place en crèche au milieu d’autres enfants est d'abord une source d’éveil certaine. Mais comme sur la Seine Maritime tous les établissements ne sont pas adaptés à ce type d'accueil, les familles doivent inscrire leurs enfants dans des structures parfois éloignées de plusieurs dizaines de kilomètres de leur domicile, obligeant parfois certains à utiliser les services d'un taxi.

     

    A Rouen, la crèche Graffiti's et ses 19 salariés sur la rive gauche accueillent 61 enfants et 12 en situation de handicap. A Rouen, ce sont 5 familles qui se trouvent directement touchées par la décision prise par la vice-présidente en charge de l'action sociale au Département... également adjointe au Maire de Rouen et présidente de la MDPH 76

     

    Une décision au couperet qui rappelle étrangement celle prise il y a déjà 3 ans concernant le service d’Hébergement et d’Accompagnement à la Vie Autonome pour Adultes Handicapés (HAVAH) à la résidence Saint Filleul.

     

    Des décisions arbitraires dues au manque d’empathie et de connaissance des difficultés des personnes en situation de handicap qui aspirent à une vie sociale la plus normale possible. A Rouen comme au Département on ne pas fait le choix de baisser ses dépenses de communication et de réceptions mais plutôt de s’attaquer aux plus faibles.

     

    Parce que nous pensons que le temps où les personnes handicapées étaient contraintes de rester chez elles à l’abri des regards et sans espoir d’insertion est révolu, leur accompagnement sera pour nous une priorité que pour notre part nous ne laisserons pas de côté  et que nous comptons bien mettre en oeuvre dès avril prochain si notre projet devait être choisi par les Rouennais.