Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Rouen Perspectives : les cafés citoyens.

    1581406474.jpg

     

    Sixième édition des Cafés de Rouen Perspectives. Pour aller à la rencontre des rouennais, écouter, et parler vie des quartiers, mais aussi défendre des projets qui leur semblent importants pour Rouen et ses habitants, les Elus de Rouen Perspectives vous invitent à venir les retrouver dans le cadre de Cafés Débats.

    La Démocratie Participative ou quand Rouen voudrait bien être Porto Alegre...

    Si la démocratie participative est considérée à juste titre comme une avancée significative sur le chemin d’une concertation plus riche entre citoyens et élus, ses faiblesses de fond, ajoutées à une difficulté indéniable de mise en œuvre, doivent nous convaincre que la désirer est une chose, mais la mettre en place et en retirer tous les fruits attendus en est une autre…

    Pour prétendre au statut envié de « ville participative », et pouvoir bénéficier pleinement de tous les fruits attendus, il ne suffit pas de tenir au courant les citoyens, par le journal de la commune, et de solliciter un vague avis par des débat plus ou moins biens suivis.
    Alors où en est aujourd’hui la démocratie participative à Rouen ?

    votre avis nous intéresse,

    Alors venez nous retrouver Au BAR DES FLEURS - Place des Carmes à Rouen., le Jeudi 9 Avril à 18H30.

  • Earth Hour 2009 : Le 28 mars à 20h30, éteignons nos lumières !

    eh.jpg

     

     

     

    L’année 2009 est une année décisive pour notre planète. C’est en effet dans les douze prochains mois que se décideront les politiques mondiales de lutte contre le changement climatique pour les prochaines décennies. Le consensus scientifique du GIEC réuni à Paris en 2007 nous a rappelé l’urgence de la mise en place de politiques globales pour limiter à 2° le réchauffement climatique au cours du 21ème siècle.

    Le WWF a décidé de lancer une mobilisation internationale avec un moment fort le 28 mars 2009 qui prévoit de toucher, dans plus de 1000 villes, près d’un milliard de personnes qui feront le geste symbolique d’éteindre leurs lumières pendant une heure.

    A ce jour, dans 62 pays dont la France, pas moins de 74 métropoles, dont Cape Town, Chicago, Copenhague, Dubaï, Hong-Kong, Istanbul, Las Vegas, Lisbonne, Londres, Los Angeles, Manille, Mexico, Moscou, Nashville, Oslo, Rome, San Francisco, Singapour, Sidney, Toronto et Varsovie, se sont déjà engagées à éteindre leur lumière le samedi 28 mars 2009 de 20h30 à 21h30.

    La Ville de Rouen participe à cette opération.

    Plus d'info sur http://www.earthhour.fr/

  • L’antisarkozysme systématique, cette forme inconsciente de soutien...CQFD

    VF.jpgPeut-on tout faire dans la salle du Conseil Municipal ?

    A priori oui, si l'on suit les dernières chroniques rouennaises. Ce lieu qui se veut le centre de la démocratie municipale, en respect de chacun des habitants et où se devraient se tenir les débats qui conduisent l'action de la Ville,  est aujourd'hui le cirque où le Maire de Rouen cherche encore son cap entre gauchisme infantile et anti-sarkozysme obsessionnel. S'il est à l'honneur du premier magistrat de la Ville de recevoir les délégations qui le demandent et d'entendre leur revendications, voire de les soutenir, d'accueillir des personnes seules le 24 décembre au soir,  il en est tout autre de mettre systématiquement la salle du conseil à la disposition de toute manifestation revendicative nationale pour marquer son rôle d'opposante numéro 1.

    Premier accroc lorsque fraîchement élue, le Maire de Rouen accepta bille en tête la demande du groupe Guldeboa de tourner le clip d'une de ses chanson, "le mari de Carla B", pour se rétracter par la suite sans tambour ni trompette.

    Plus enhardie peut-être, et voulant certainement apparaître comme l'opposante numéro 1 et gagner du galon, face à d'autres qui, arguant de leur présidence débarquent sans le prévenir un administrateur compétent au conseil d'administration de l'Opéra de Rouen parce qu'il n'a pas sa carte au PS, ou même interdisent l'entrée d'un lycée à une sénatrice en visite de canton en faisant pression sur le recteur d'académie, le Maire de Rouen se veut aujourd'hui à la pointe de la contestation dans le cadre de la grève nationale des universités et offre donc à l'occasion de nouveau la salle du Conseil Municipal à l'opération Fac en Ville, ce que même la Mairie de Lille ne fait pas, en ne prétant que des salles autres que celle du conseil.

    Ceux qui décriaient l'instrumentalisation et la prise en otage de l'Hôtel de Ville dans la réception d'un finaliste à l'élection présidentielle entre deux tours il y a presque deux ans par un ancien maire, ne s'embarrassent plus aujourd'hui des mêmes reproches, au mépris total de ce qu'ils défendaient alors : le respect des rouennais, qu'ils aient voté ou non pour l'actuel Président de la République.

    Manuel Valls a raison, et Jean Pierre Chevènement l’avait déjà dit avant lui : lorsqu’on pratique l’antisarkozysme systématique et la diabolisation du sarkozysme, c’est qu’on n’a rien à proposer, qu’on n’existe pas....

    CQFD ?

  • Les moins de trois ans peuvent atttendre !

    bebeblues05.jpgMettre son enfant à la crêche ? Cette problématique que connaissent bien des parents relève parfois du parcours du combattant. En effet, où et comment faire garder un enfant en bas âge ? Et comment concilier vie familiale et vie professionnelle ? Une question pas évidente à régler quand on sait que seuls 9% des enfants de moins de trois ans ont une place en crèche. En raison du nombre réduit de places et des horaires de travail à géométrie variable, il n'est pas toujours facile de trouver une formule d'accueil convenant aux uns et aux autres. Voilà pourquoi les crèches d'entreprises-en pleine expansion depuis une dizaine d'années- tendent à compléter l'offre municipale et associative actuelle.

    Si Rouen dépasse aujourd'hui les 700 places ( 462 places en crèches et en haltes-garderies proposées par la Ville, auxquelles il convient d'ajouter les structures à gestion associatives subventionnées, au nombre de 11 et qui proposent 228 places, ainsi que les crèches ouvertes, entres autres, par la Caf de Rouen et le Centre Henri-Becquerel du CHU, qui disposent de leurs propres structures) un chiffre auquel s’ajoute le travail des 380 assistantes maternelles agréées sur le territoire rouennais qui gardent en moyenne d’un à trois enfants, l'offre se doit d'être constamment réévaluée et adaptée au rythme de vie des familles.

    Celle-ci devait s'étoffer de quinze berceaux supplémentaires pour la Ville, disponibles pour une vingtaine de famille dans le cadre d'une garde à temps partiel,  aux horaires flexibles et par du personnel qualifié,  par la création d'une crèche au CHU, projet cofinancé par la Caisse d'Allocations Familiales, le CHU, la Ville de Rouen et le Conseil Général de Seine-Maritime.

    Seulement voilà : ce projet initialement porté par l'ancienne adjointe à la petite enfance Marie-Hélène Roux avait pour principal défaut...d'avoir été là aussi un projet de l'ancienne équipe. On se souviendra de la crèche Dolto qui connut le même sort l'année dernière. L'opération sera donc abandonnée.

    On ne sait au final ce que comptent mettre en place Le Maire de Rouen et une Adjointe sensée défendre la Petite Enfance mais qui peine à faire ses preuves, leurs justifications lors du dernier conseil municipal ayant été quelque peu brouillonnes en terme de coût final . Une opération trop chère pour l'une, pas assez ""municipale" pour l'autre même si le coût devait être plus important à gérer en direct.

    Qu'importe. Les familles devront trouver une autre solutions mais surtout rester motivées !

  • Sortir à Grieu.

    transfert photos 23 03 09 040.jpgSamedi soir dernier, Edith Calonne et Catherine Morin-Desailly se sont rendues a la MJC Grieu Vallon Suisse pour le vernissage de l'exposition "Indiennages" , une des multiples animations que propose l'Association au cours d'une semaine culturelle Rouen aux Indes .

    Comme chaque année  le programme est varié conjuguant cinéma, conférences, contes, découverte de l'artisanat, visites et même gastronomie version Bollyfood !: dépaysement  assuré, ambiance garantie ! Nous ne saurions que trop vous recommander d'en profiter !

    MJC GRIEU VALLON SUISSE du 21 au 28 mars 2009 7 rue de Geneve 76000 Rouen .

    (Photo avec les bénevoles de l'Association et la directrice Marie Christine Bernigaud)

  • Rouen Perspectives : un an d'existence.

    tag3.jpg

     

     

     

     

    1 an, c'est 152 notes, 411 commentaires.

    Et ça n'est pas fini.

    Merci de votre soutien.

    Catherine Morin Desailly, Edith Calonne, Régine Marre, Anne-Sophie Deschamps, Laurence de Kergal, Alain Mbongo et Nicolas Zuili.

  • Le sida en embuscade…

    sidaction_gn.jpgParcequ’il était toujours là et que l’on n’y fait plus attention. Parce que c’est vital de se protéger et de protéger les autres. Pour 10 secondes de plaisir, votre vie s’interrompt….

    Alors les chiffres, rappelés par Pierre Bergé, président de l’association : «Depuis 1994, nous menons un combat difficile. Aujourd’hui, le sida est toujours là avec 150000 malades en France, 33 millions dans le monde, 1 mort et une contamination toutes les 10 secondes alors que le vaccin est encore loin». Ce sont également 30000 personnes qui ignorent qu’elles sont séropositives et 2 jeunes de 15 à 24 ans découvrent chaque jour qu’ils le sont.

    Le Sidaction 2008 a permis de récolter lors de l’évènement 6,3 millions d’euros, la collecte totale de l’année s’élevant à 20 millions. Mais Line Renaud, autre marraine historique de la lutte contre la pandémie, a rappelé que «Rien que pour maintenir les programmes de recherche, il faut faire au moins aussi bien que l’an dernier». A dessein, du 20 au 21 mars, chaînes de télévisions, radios, sites Internet, partenaire officiel du Sidaction, se mobilisent pour que l’opération soit cette année à la hauteur des enjeux sur le thème “Soyez solidaires et luttez“. Le dispositif réunira 4500 bénévoles pour recueillir les promesses de dons et 350 animations sont déjà programmées.

    A l'heure où certains remettent en cause son utilisation, il est urgent de rappeler que le préservatif demeure le seul rempart contre le Sida.

    Le Sidaction 2009 se déroule les 20, 21 et 22 mars. Faites un don pour soutenir les malades, les chercheurs et les associations de lutte contre le sida

    • Par internet : jusqu’au 10 avril inclus, www.sidaction.org (paiement sécurisé par carte bancaire).

    • Par téléphone : en appelant le 110 (numéro d’appel gratuit).

    • Par SMS : en composant le 33000 puis en tapant « don » (SMS non surtaxé).