Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Y a t'il un pilote dans le bus ? Dans quel sens roule la CREA ?

    logo_123 crea_7159.jpgA sa création la CREA, promettait l’amélioration des transports en commun. Ce discours alléchant est à ranger au placard des effets d’annonces dont l’institution a le secret.

    Telle est la constatation qu’ont pu faire les élus réunis le mercredi 19 octobre dans le cadre de la commission transport.

    Au Nord :

    Suppression de la ligne 7 sur Isneauville dès la rentrée 2012. Pas grave les habitants d’Isneauville devront prendre la nouvelle ligne 11 et ensuite descendre du bus pour prendre la ligne 7 au niveau des rouges terres à Bois Guillaume sans certitudes de correspondances efficaces.

    Egalement rupture du réseau dans une zone de plusieurs milliers d’emploi à Bois-Guillaume.

    A l’Est :

    Ne sachant pas de quel coté arrive le bus, les lycéens doivent le guetter avec attention et sont parfois obligés de traverser au dernier moment  une départementale avec une circulation intense.

    A l’ouest :

    Faute d’entente entre conseil général et la CREA, nous avons des suppressions de ligne obligeant certains parents à acheter 2 titres de transports au deux collectivités.

    Au sud :

    Pas d’observations.

    On ne demandera pas au Vice-président transport, fort peu au courant de tous ces dérapages de fournir des explications. Force est de constater que dans ce domaine précis, la CREA sous prétexte d’économie renie ses promesses, ne remplit pas son rôle, et fait peu de cas des habitants des communes périphériques.

    En janvier dernier nous prévoyions le pire au moment du vote du budget transport, que notre groupe n’a pas approuvé. Nos craintes étaient, hélas, largement justifiées.

    Le président du groupe d'opposition à la CREA

    Gilbert Renard

    www.udgr.fr

  • Que le Toi Moko soit avec nous !

    Une-equipe-de-France-unie_scalewidth_640.jpg

     

    Dimanche, pour la troisième fois de son Histoire, l’équipe de France disputera une finale de Coupe du monde. Face à la Nouvelle-Zélande, dans un Eden Park d’Auckland tout acquis à la cause des Blacks, le XV de France aura donc une nouvelle occasion de remporter sa première coupe Webb-Ellis.

    Alors ! ALLEZ LES BLEUS !

    Et que le Toi Moko soit avec nous :) !

  • La voix est libre.

    384064099.pngNotre collègue Catherine MORIN-DESAILLY, Sénatrice de Seine-Maritime et Conseillère Régionale était l'invitée de l’émission La Voix est Libre sur France 3 Haute-Normandie, samedi 15 octobre dernier à 11 heures 30.

    L'occasion de parler de Rouen et des Rouennais, et de son engagement.

    L'émission est à revoir sur le site de France 3.

  • Le débat sur la LGV Paris-Normandie victime collatérale des primaires socialistes.

    LGV_normandie_tracés-530x450.jpgL'idée se voulait consensuelle : faire qu'au travers d'un Conseil Municipal entièrement dédié, la Ville de Rouen prenne position dans le débat public qui vise à doter la Normandie d'une nouvelle ligne ferroviaire qui réduirait les distances entre les différentes villes d'une Région jusqu'ici oubliée.

    Faire entendre la voix de Rouen, au travers de ses élus, toutes tendances confondues, sur la nécessité de se voir doté d'une nouvelle gare sur la Rive Sud de la Seine, située à moins d'une heure de trajet de la capitale, tout en se mettant au centre d'un plus vaste réseau irriguant la Normandie toute entière, et pourquoi pas demain, d'une ouverture vers le tunnel sous la Manche et l'Angleterre.

    Valérie Fourneyron vient d'y mettre aujourd'hui un terme, en indiquant aux différents groupes du Conseil Municipal, les modalités de débat, et que le document remis il y a quelques jours comme base de travail, se révélait en fait être un cahier d'acteur, non amendable lors du prochain Conseil.

    Elle nous invite donc, à "ne pas nous appesantir sur d'éventuels amendements au cahier d'acteur, car le Conseil n'est pas seul décisionnaire sur ce texte partagé, et que cela ne rendrait nos débats que plus complexes pour la presse et le public qui seront présents. Néanmoins, si au terme de nos débats, des points faisaient consensus au sein de notre assemblée et s'avéraient ne pas être pris en compte dans le cahier d'acteur, elle ne manquerait pas naturellement de proposer des modifications en ce sens aux autres collectivités. "

    Quel sens alors au débat au sein du Conseil, dès lors que celui ci se résumera en fait à n'être qu'une chambre d'enregistrement, d'un document élaboré par le seul Parti Socialiste et risquant de n'être voté que par ses seuls représentants ?

    Ce texte est-il d'ailleurs partagé par les autres collectivités, Agglomération, Département, Région, collectivités où il est également utile de préciser qu'aucun débat n'y a été tenu, sauf à citer l'exemple du Havre, où le débat a bien eu lieu ?

    Par cette prise de position, et le manque de concertation préalable, le Maire de Rouen risque donc de se priver d'un consensus qui n'aurait eu que plus de poids dans le débat public.

    Un manque de préparation préalable avec l'ensemble des élus au travers de réunions de travail, comme nous l'avions demandé, dont on trouvera peut-être la cause dans l'organisation des primaires et au soutien à Martine Aubry monopolisant l'emploi du temps du Maire et des élus socialistes ces dernières semaines.

    Question de priorités sans doute.

  • Tour de France.

    tdfetappes2012.jpg.pngL'organisateur du Tour de France, ASO (Amaury Sport Organisation), a publié par erreur hier sur le site du Tour de France, le parcours du Tour 2012 qui s'élancera de Liège en Belgique, le 30 juin, selon plusieurs sites spécialisés.

    Le parcours, présenté comme celui du Tour 2012, est apparu quelques minutes lundi sur le site du Tour de France. La page n'est désormais plus accessible mais le journaliste néerlandais Stephan van der Zwan propose des captures d'écran sur www.Wielerland.nl, un site qui a révélé l'information lundi en début d'après-midi. Des captures d'écran qui ne permettent cependant pas de savoir s'il s'agit du parcours définitif ou d'une ébauche provisoire.

    Rouen semble donc bien être ville étape. Pari réussi pour Valérie Fourneyron, qui rêve tout haut d'accueillir le tour comme future Ministre des Sports. Si la confirmation du passage à Rouen aura lieu le 18 octobre prochain, pour le reste, il lui faudra patienter 2012, et voir si les promesses de maroquin seront tenues...en cas de victoire du candidat socialiste, bien entendu !

    En tout cas, certainement une bonne nouvelle pour Rouen, car accueillir le Tour, c'est aussi esperer voir la voirie connaître un coup d'accélérateur pour sa rénovation dans les prochain mois, ce qui, on doit bien l'avouer, ne sera pas un luxe.

     

    Le Tour 2012

    Prologue - samedi 30 juin : Liège - Liège 6.1 km ; 1e étape - dimanche 1er juillet: Liège - Seraing 198 km ; 2e étape - lundi 2 juillet: Visé - Tournai 207 km ; 3e étape - mardi 3 juillet: Orchies - Boulogne-sur-Mer 197 km ; 4e étape - mercredi 4 juillet: Abbeville - Rouen 214 km ; 5e étape - jeudi 5 juillet: Rouen - Saint-Quentin 197 km ; 6e étape - vendredi 6 juillet: Épernay - Metz 210 km ; 7e étape - samedi 7 juillet: Tomblaine - La Planche des Belles Filles 199 km ; 8e étape - dimanche 8 juillet: Belfort - Porrentruy 154 km ; 9e étape - lundi 9 juillet: Arc-et-Senans - Besançon 38 km clm ind ; 10e étape - mercredi 11 juillet: Mâcon - Bellegarde-sur-Valserine 194 km ; 11e étape - jeudi 12 juillet: Albertville - La Toussuire-Les Sybelles 140 km ; 12e étape - vendredi 13 juillet: Saint-Jean-de-Maurienne - Annonay Davézieux 220 km ; 13e étape - samedi 14 juillet: Saint-Paul-Trois-Châteaux - Le Cap d'Agde 215 km ; 14e étape - dimanche 15 juillet: Limoux - Foix 192 km ; 15e étape - lundi 16 juillet: Samatan - Pau 160 km ; 16e étape - mercredi 18 juillet: Pau - Bagnères-de-Luchon 197 km ; 17e étape - jeudi 19 juillet: Bagnères-de-Luchon - Peyragudes 144 km ; 18e étape - vendredi 20 juillet: Blagnac - Brive-la-Gaillarde 215 km ; 19e étape - samedi 21 juillet: Bonneval - Chartres 52 km ; 20e étape - dimanche 22 juillet: Rambouillet - Paris 130 km

  • Visite de quartier.

    gm1.jpgÉlus d’Opposition au Conseil Municipal -groupe des élus centristes, élu UMP- nous viendrons à votre rencontre lors d’une visite dans le quartier de la Grand Mare

    samedi 15 Octobre 2011,

    sous forme d’un « diagnostic en marchant ».

    C'est l'un de nos engagements d’élus, que d’aller régulièrement à la rencontre des habitants afin d’instaurer avec eux une relation de proximité et de leur offrir un moment d’écoute pour aider à résoudre des dysfonctionnements ou situations difficiles. Pour ceux qui n’auront pas la possibilité de se rendre à ce rendez vous, vous pourrez nous contacter à notre permanence, 8 bis rue Alsace Lorraine à Rouen ou en téléphonant au : 09.71.37.43.69

    Nous espérons que vous serez nombreux à répondre à cette invitation et venir échanger avec nous. Vous trouverez ci-joint le plan du circuit proposé dans les différents secteurs, ainsi que les horaires approximatifs de passage.

    Programme :

    9H30, Devant le bureau de poste du centre commercial

    Centre Malraux

    Rue G. Verdi

    Rue R. Wagner

    Rue F. Couperin

    Rue E. Chabrier

    Rue J.P Rameau

    Centre commercial

    Cette visite se terminera vers 11H au Restaurant Otrechoze, 1 rue Georges Braque, où nous vous attendons nombreux pour parler de votre Quartier autour d’un verre de l’amitié.


    Agrandir le plan

  • Services publics : pas seulement ailleurs !

    photo.JPG"Les services publics sont au coeur de l'action des régions et des territoires gérés par la gauche".

    C'est du moins ce qu'affirment haut et fort, les responsables de la gauche plurielle en public, socialistes en tête, et qui trouveront leur point d'orgue avec "une votation citoyenne" en octobre 2009 sur le statut de la poste.

    Seulement voilà, passé l'affichage électoral, les grandes phrases se trouvent vite mises au placard une fois arrivés aux affaires.

    Dernier exemple en date, à Rouen, avec la fermeture l'été dernier durant 3 semaines (du 9 au 27 août), du relais mairie poste de la rue Albert Dupuis aux Sapins, et d'une information circulant que désormais, celui-ci serait fermé durant les vacances scolaires, soit tout de même presque 4 mois sur une année pleine.

    Créé en 2005 par l'équipe municipale précédente, le relais mairie poste avait pour objectif d'offrir aux habitants, un service de proximité postal mais aussi des prestations d'ordre communal, comme l'obtention de documents civils par exemple.

    Si ces fermetures à répétitions devaient se confirmer, on peut légitimement penser, que perdant de son intérêt, le relais mairie poste risquerait fort de fermer définitivement ses portes par une désaffection progressive des habitants. Un risque dont s'est d'ailleurs ému le conseil de quartier Sapins-Chatelet-Lombardie qui se proposerait d'interpeller le Maire à ce sujet.

    Après le service des espaces verts, le réseau des bibliothèques, les musées, ce sont aujourd'hui des services de proximité qui sont touchés par la politique de restriction de l'actuelle majorité municipale. Un état de fait qui fait dire à certains des employés de la Ville ayant cru à une ère nouvelle avec l'arrivée de Valérie Fourneyron, que jamais en presque 30 ans de services à la ville, ils n'ont connu d'ambiance aussi délétère et de climat détestable. Et là pour le coup, ce sont les Rouennais qui risquent d'en payer le prix fort !

    Vivement que ça change !