Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Visite de quartier.

    images-1.jpegSamedi dernier, lendemain de conseil municipal, nous étions une fois encore sur le terrain, pour aller à la rencontre des habitants du quartier Champ de Mars.

     

    L'occasion de faire le point sur leurs attentes, les points positifs et négatifs du quartier. Un quartier nettoyé la veille aux dires de ceux qui nous ont rencontré, mais présentant ici et , quelques problèmes de voirie ou d'entretien peu compliqués à résoudre. Au delà de cela, le problème majeur du quartier repose essentiellement sur un problème de stationnement, le quartier ayant beaucoup de mal à absorber les véhicules des 4000 étudiants des facs de médecine et pharmacie présents. Un problème pour les habitants du quartier ne disposant pas de parkings, comme pour les commerçants.

     

    Plus problématique, l'état de certains immeubles et logements de Rouen Habitat, présentant de nombreuses problèmes d'infiltrations liées aux dégradation des toitures ou des murs en béton commençant à se déliter, et d'autres de civisme et d'entretien, quand leurs extérieurs ont été refaits à neuf, mais que les intérieurs laissent franchement à désirer tant au niveau des appartements que des parties communes non entretenues, quand elles ne font pas tout simplement l'objet de dégradations.

     

    Au final, une visite à laquelle se seront joints de nombreux habitants, et qui ne fois encore se sera terminée dans la convialité.

     

    A noter sur vos agenda, la prochaine est prévue le samedi 6 avril dans le quartier du Boulevard d'Orléans.

  • Nature forte rue de la République... 5 jours plus tard...

    Les plantations rue de la République sont de retour (enfin presque...5 jardinières présentant encore des détériorations. pour mémoire, jeudi dernier, elles étaient au nombre de 32..)

     

    Le printemps peut-être, un article sur ce blog et un conseil municipal pour parler de l'espace public certainement...

     


    IMG_2679 par RouenPerspectives



    Reste à savoir maintenant pour combien de temps, au vu du matériel choisi dont on sait qu'il est inadapté et du manque de civisme de quelques uns. Quant à imaginer les élus rouennais avoir assez de poids pour faire revoir sa copie à la Créa....ça, on en doute très fortement...

  • Coupez cet arbre qui cache mon oeuvre !

    pb.jpgRouen ma ville change ! Tel était il y a peu encore le slogan affiché par la municipalité.


    A chacun d'apprécier : rue des Carmes, Allée Eugène Boudin, rue des Bons Enfants... Autant d'exemples qui voient la nature reculer en ville au profit du bétonnage à tout crin.


    Si en ce qui concerne l'allée Eugène Boudin des arbustes ont été replantés, silence radio sur la rue des Carmes entre le Printemps et l'espace Monet Cathédrale.


    Le tilleul de la rue des Bons Enfants dont nous nous étions fait l'écho il y a peu, aura connu le même sort. Là la couleur a clairement été annoncée : on ne replante rien.

     

    Aujourd'hui, c'est de l'arbre de la Place Barthélémy, aux portes de l'église Saint Maclou superbement rénovée, dont il s'agit, avec on l'aura compris, une arrière pensée de coupe savamment orchestrée, afin de montrer qu'en matière de patrimoine, la ville là au moins agit.

     

    Mais là, la résistance s'organise et on ne peut que s'en féliciter : les habitants d'abord, des élus ensuite. En ce qui nous concerne, le discours a toujours été le même, et au travers des articles de ce blog, une constance à défendre la présence de la nature en ville. Aujourd'hui, les élus EELV se manifestent sur le sort de l'arbre, et on ne peut que s'en féliciter, quand jusqu'ici le sort de bon nombre de ses congénères passés à trépas n'aura pas soulevé chez eux la mobilisation que l'on voit aujourd'hui.

     

    Qu'importe : chez chacun d'entre nous le constat s'impose : celui d'une municipalité qui parle de nature forte, mais qui dès que l'occasion se présente, en profite pour faire disparaitre ce qui nécessite un peu d'entretien au nom d'une rationalisation de l'espace public et d'économies de gestion.

     

    Il est décidément urgent que cela change ne serait-ce qu'au nom d'une certaine qualité de vie.

     

  • Nature forte : la Ville change ses pratiques d'entretien de l'espace public. Enfin ,il parait ....

    Il parait qu'à Rouen la nature gagne du terrain. C'est du moins ce qu'affirme l'équipe municipale dans le Rouen Magazine n°392 de cette fin de mois de mars. En parler le jour du printemps relève pourtant de la gageure pour rester dans le politiquement correct.

     

    Si effectivement on ne peut que se féliciter sur l'abandon de l'utilisation de produits phytosanitaires, l'ambition affichée par cette municipalité prète toujours autant à sourire.

     

    Jamais Rouen n'aura été si minérale, par des constructions de plus en plus hautes, l'occupation de la moindre parcelle constructible aux dépens de la qualité de vie. Alors certes, peut-être "quelques brins d'herbe dans le caniveau, quelques fleurs sauvage au pied d'un mur, des herbes folles dans les espaces naturels", mais en centre ville, un manque certain d'imagination et d'entretien sur les plantations municipales ou communautaires, quand dans certains cas, on frôlerait même le laxisme....

     

    La preuve par l'image : il suffit de remonter la rue de la République pourtant réaménagée dans le cadre de la mise en site propre de la ligne numéro 7, et de constater que sur les 48 jardinières mises sur la rue, 32 sont aujourd'hui à l'abandon, cassées ou ayant "perdu" les végétaux qui y étaient plantés ! Et tout cela pour une livraison en septembre dernier et beaucoup d'argent public... Il aura donc fallu 7 mois, et surtout un abandon patent des deux élus en charge de l'espace public et des espaces verts pour en arriver là... Attila n'a qu'à bien se tenir ! Et on ne relèvera pas les bacs enterrés toujours hors services depuis leur installation et emprisonnés derrière des barrières municipales, puisqu'ici on parle nature... mais pourtant là aussi, il y a beaucoup à dire....

     


    IMG_2664 par RouenPerspectives

     

    Alors à Rouen, il parait que la nature est forte : si c'est le cas, elle n'est en tout cas pas rancunière pour avoir beaucoup de mal ici à résister à l'inaction et au laxisme de l'actuelle équipe municipale !

  • Une motion d'urgence en soutien aux associations d'éducateurs de prévention spécialisée.

    Unknown-1.jpegAlors que le Tribunal Administratif aura à juger de la légalité de la délibération du Conseil Général de seine Maritime, baissant de 50% les subventions aux associations d'éducateurs de prévention spécialisée, nous affirmons ici une fois encore notre soutien à ces associations, présentes sur les Hauts de Rouen mais aussi en cœur de ville comme à la Croix de Pierre ou bien rive gauche aux Pépinières Saint Julien ou à la Sablière, nous avons pu apprécier son travail notamment en lien avec la politique de la Ville ou le GPV.

     

    Sur notre département, ceci va se traduire par 80 licenciements dont une dizaine sur Rouen dans le cadre de l’Association Rouennaise d’Education de la Jeunesse (AREJ).

     

    Nous ne pouvons accepter la fragilisation de ce dispositif social sans réagir. Le Département de Seine-Maritime, la Communauté d’Agglomération de Rouen, la Préfecture de Seine-Maritime, le Ministère en responsabilité de la Jeunesse et de l’Education Populaire sont directement concernés. Des élus de notre Conseil Municipal siègent dans ces instances ou ils ont ou devraient avoir une influence certaine. Nous comptons sur eux pour mieux défendre cette politique qui a fait ses preuves.

     

    Tel est le sens de la motion que nous déposerons pour le prochain conseil municipal, en espérant, que comme à Canteleu, l'ensemble du Conseil Municipal y apporte son soutien et demande ainsi au Conseil Général de Seine Maritime de revoir sa copie.

     

  • Conseil municipal.

    2000286785.jpg

     

    Le prochain conseil municipal se tiendra à l'Hôtel de Ville le vendredi 22 mars prochain à 17H30.
    La séance est publique.


  • Visite de quartier.

    rou_reg1.jpgElus d’Opposition au Conseil Municipal, nous viendrons à votre rencontre lors d’une visite dans votre quartier Champ de Mars

    le samedi 23 Mars 2013, de 10H30 à 12H.

    sous forme d’un « diagnostic en marchant ».

     

    C'est l'un de nos engagements d’élus, que d’aller régulièrement à la rencontre des habitants afin d’instaurer avec eux une relation de proximité et de leur offrir un moment d’écoute pour aider à résoudre des dysfonctionnements ou situations difficiles.

     

    Nous vous donnons rendez-vous

     

    -soit à 10H30 devant la faculté de Médecine d'où nous partirons pour visiter votre quartier, dialoguer avec vous, prendre note de vos demandes afin de les transmettre.

     

    -soit à midi au café du Marché, 100 rue Martainville, où nous continuerons nos échanges autour d'un café.

     


    Nous espérons que vous serez nombreux à répondre à cette invitation et venir échanger avec nous.